Eric Schmidt ne quittera pas Google pour Barack Obama

Mobilité

Affichant pourtant son soutien à Barack Obama pendant la campagne présidentielle américaine, Eric Schmidt ne souhaite pas faire partie de l’administration du président élu.

Le P-DG de Google, Eric Schmidt ne rejoindra pas l’administration de Barack Obama. Vendredi, à la question de Jim Cramer, présentateur de l’émission économique, Mad Money, sur la chaîne de télévision américaine CNBC, lui demandant s’il serait prêt à démissionner de Google à la sollicitation de Barack Obama, voici sa réponse : “J’adore travailler chez Google, et je suis heureux chez Google, donc la réponse est non”.

Depuis quelques temps, le P-DG de Google, fervent supporter de Barack Obama est pressenti pour prendre les fonctions de directeur (ou “Tsar” selon l’expression consacrée aux Etats-Unis) des technologies au sein de l’administration du président démocrate.

Très impliqué dans la campagne du candidat démocrate nouvellement élu, il était à Chicago avec seize autres personnalités du monde économique constituant le “comité de conseil économique de transition”. Il s’était réuni, vendredi, autour du président élu pour tenter de trouver des solutions à la crise financière actuelle.

Lors de cette réunion, Eric Schmidt ne s’est pas contenté de discuter Web et nouvelles technologies, il a émis des idées pour réduire la dépendance énergétique des Américains vis à vis du pétrole et utiliser de nouvelles sources.

Pendant l’entretien télévisé, Eric Schmidt est aussi revenu sur l’échec de l’accord sur la publicité en ligne entre Yahoo et Google que le gouvernement n’a pas approuvé forçant Google à se retirer du partenariat. “Cela n’avait aucun sens”, a-t-il affirmé en référence à l’attitude des autorités.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur