Espagne : Orange gagne du terrain en acquérant le MVNO Simyo

Régulations

En rachetant l’opérateur mobile virtuel Simyo (jusqu’ici propriété de KPN), la filiale espagnole d’Orange s’affiche désormais comme le troisième opérateur mobile en Espagne, derrière Telefonica et Vodafone.

En Espagne, Orange – France Telecom a annoncé en fin de semaine dernière l’acquisition de Simyo du nom d’un opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO).

Jusqu’ici, le service mobile était exploité par l’opérateur télécoms KPN d’origine néerlandaise.

Une opération à 30 millions d’euros, révèle l’AFP.

Cette acquisition permet à Orange de se renforcer sur le marché espagnol en prenant la troisième position sur le marché mobile espagnol.

Désormais, avec Simyo, la filiale espagnole du groupe télécoms français revendique 12,2 millions de clients (au 30 septembre 2012) derrière Telefonica et Vodafone.

Ce changement de propriétaire ne changera rien pour les clients de Simyo, assure le repreneur.

Selon Silicon.fr, le MVNO continuera d’opérer sous sa propre marque et restera hébergé sur le réseau d’Orange.

Ce n’est peut-être pas la fin de la concentration sur le marché de la téléphonie mobile en Espagne.

Selon le journal El Economista, Orange lorgnerait sur les 3,3 millions de clients de Yoigo (l’opérateur suédois TeliaSonera est son principal actionnaire).

Mais Vodafone serait également en lice pour la reprise.

L’histoire de Simyo est différente en France
Qu’est devenu Simyo en France ? Après avoir été un opérateur mobile virtuel (MVNO) sur le réseau de Bouygues Telecom pendant trois ans et demi sous la houlette de KPN, l’offre mobile est devenue un offre estampillée Bouygues Telecom depuis 1er juillet 2012.

(Credit photo : Shutterstock.com  Copyright : anaken2012)

Orange

Image 1 of 6

Une boutique Orange à Amiens
@daisy reillet

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur