Europe: taux de pénétration du Net en forte hausse

Mobilité

Selon une étude préparatoire au développement d’Internet en Europe, l’accès au réseau mondial a fortement progressé avec un taux de pénétration de 18 à 28 %. Une belle progression due à la baisse des coûts de connexion mais qui ne profite que trop peu aux accès haut débit.

“L’Europe a maintenant presque autant d’internautes que les États-Unis.” Tel est le constat qui ressort d’un rapport préparatoire au sommet de Stockholm des 23 et 24 mars prochains, lequel sera consacré au développement d’Internet en Europe. Ainsi, entre mars et octobre 2000, période d’observation de l’étude, “les taux de pénétration dans les foyers sont passés de 18 à 28 % en moyenne”. Un niveau de croissance encourageant qui permet d’estimer à 40 % la part de la population des 15 pays de l’Union européenne ayant accès au Net, que ce soit au domicile familial ou sur le lieu de travail. Un chiffre qui comprend cependant les utilisateurs occasionnels.

Si la pénétration d’Internet a bien progressé sur le Vieux Continent ces derniers mois, c’est grâce à la “baisse considérable” des coûts d’accès. “L’OCDE a estimé qu’entre mars et septembre, le coût de 20 heures de connexion par mois aux heures creuses (représentatif de l’utilisation domestique) a baissé de 8,6 % en moyenne dans l’UE” et de 23 % pour “40 heures de communication aux heures de pointe” (situation la plus représentative dans le cas des entreprises).

Le haut débit à la traîne… en attendant le dégroupage

En revanche, l’accès haut débit reste marginal. A peine plus de 1 % des internautes bénéficient de l’ADSL et 7,8 % profitent du câble. “Mais l’ouverture à la concurrence des réseaux d’accès local devrait mettre les prix à la portée d’un nombre beaucoup plus élevé d’utilisateurs privés. Le dégroupage de la boucle locale, suite à un accord au niveau communautaire à la fin du mois de décembre, est en cours d’introduction et contribuera à stimuler le déploiement des services ADSL”, précise avec optimisme le rapport.

Si le développement d’Internet passe par le commerce électronique, ce dernier est freiné par les problèmes de sécurité, réels ou non. “Environ 17 % des utilisateurs d’Internet ont eu des problèmes”, selon une enquête Eurobaromètre réalisée dans le cadre du plan d’action eEurope en automne 2000. Si 9 % se plaignent d’un nombre élevé de réceptions d’e-mails non demandés, “seulement” 2 % des internautes ont été victimes d’une utilisation frauduleuse de leur carte de crédit.

Un bon point pour les écoles européennes

Soulignons, pour finir, un chiffre aussi impressionnant que douteux : 94 % des écoles européennes seraient informatisées et 79 % d’entre elles “sont connectées à l’Internet à des fins éducatives”. Cependant, l’étude est globale à l’ensemble de l’Union européenne et ne traduit pas la disparité entre les différents pays.

Pour en savoir plus : Le rapport (au format PDF)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur