Eutelsat met IP sur orbite

Régulations

L’opérateur de satellites européen multiplie les initiatives afin de transformer son réseau surtout utilisé pour la télévision numérique en plate-forme de diffusion de services multimédia à large bande passante.

Le spécialiste européen des transmissions par satellite Eutelsat prend le virage du tout numérique. Le groupe entend fournir des liaison satellites aux opérateurs de télécommunication, aux fournisseurs de services Internet et aux diffuseurs de programmes télés de l’Europe entière. Il possède actuellement quatre stations terrestres pour la transmission de voix, de vidéo et de données basées à Paris, Londres, Rome et Budapest. Les plates-formes qui s’appuyaient d’abord sur les standards de diffusion de la vidéo numérique sont depuis peu capables de transmettre des données sur IP. En Grande-Bretagne, le fournisseur d’accès Easynet expérimente la technologie Eutelsat pour offrir des connexions rapides via satellite.

Selon Antonio Arcadiacono, chef des services multimédias aux quartiers généraux d’Eutelsat à Paris, Eutelsat va étendre son réseau en multipliant le nombre de stations terrestres installées en Europe. Il pense que le nombre de stations devrait passer de quatre aujourd’hui à plus de 1000 en 2005 ce qui permettra de gérer un trafic de 40 Gbps.

Aujourd’hui, les principales applications diffusées sont la vidéo à la demande, le téléchargement de logiciels, la transmission d’images et la distribution de journaux. Selon Arcadiacono, les services grand public vont exploser dans les cinq ans à venir mais la concurrence sera rude. Iridium a ouvert ses services dimanche dernier. Teledesic, l’ambitieux projet de Bill Gates est en construction. “Il y aura beaucoup de compétition mais nous avons l’avantage d’avoir dès aujourd’hui une offre qui marche. Je crois que sur la dizaine de projets qui sont lancés seulement deux ou trois marcheront. Il faudra forcément se battre.”

En plus de renforcer son infrastructure réseau, Eutelsat entend également améliorer l’offre du côté de l’utilisateur final. Pour Arcadiacono, “Eutelsat veut fournir des terminaux multimédias au prix des set-top box mais avec la puissance d’un Pentium II à 400 MHz”. L’opérateur travaille en effet sur un appareil baptisé Multimedia Home Platform. Il s’agira d’un set-top boxes construit sur des standards du monde PC car pour Arcadiacono, “pour toucher un vaste marché, il faut impérativement adopter des standards ouverts”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur