Wanted experts IT : Talent.io lève 8 millions d’euros

CloudEmploiEntrepriseGestion des talentsLevées de fondsManagementRessources humainesStart-up
talent-io-levee-fonds

Soutenue par Alven Capital et Ventech, Talent.io boucle un deuxième tour de table pour aller plus vite en Europe à la recherche d’experts technologiques.

Ca se bouscule dans le financement des plateformes de recrutement. Généralistes comme  EasyRecrue ou JobTeaser.

Ou sous un angle plus affiné comme Talent.io qui décroche une levée de fonds de 8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Ventech afin de dénicher les talents dans les profils IT.

Cette start-up, créée en 2015 par un trio d’entrepreneurs (Jonathan Azoulay, Nicolas Meunier et Amit Aharoni), avait déjà bénéficié d’un premier tour de table de deux millions d’euros auprès de ces deux sociétés de capital-risque (avec Elaia Partners dans la boucle à l’époque).

Les fonds récoltés serviront à accentuer l’expansion internationale, développer de nouveaux services et accentuer le recrutement pour son propre compte (en passant de 40 à 100 collaborateurs d’ici 2019).

Talent.io revendique une base de 40 000 profils et 2000 clients actifs (dont Adobe, Gopro, Tripadvisor, Transferwise, Number 26, Blablacar, Deezer, Axa, BNP Paribas et Daimler). La plus grande proportion (70%) étant des PME ou des start-up.

D’un point de vue géographique, Talent.io couvre actuellement Paris, Lyon, Berlin et Londres. D’ici 2019, c’est une dizaine de métropoles qui comptent dans le secteur IT qui seront couvertes, selon une contribution officielle déposée sur Medium.

Les postulants bénéficient d’un traitement particulier : chaque semaine, une centaine de profils parmi les métiers IT les plus convoités sont exposés pendant un mois sur le portail.

Les expertises exposées seront élargies vers d’autres horizons comme les compétences dans les solutions SAP, la réalité virtuelle ou le développement de jeux vidéo.

Selon Les Echos, il existe deux niveaux de modèles économiques : une rémunération sur le pourcentage du salaire du recruté et une formule d’abonnement premium pour exploiter les services de la plateforme.

La start-up ne fournit pas de précisions sur ses résultats financiers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur