Face à Stinger, Symbian se renforce

Cloud

Le fabricant japonais d’appareils électroniques Sanyo annonce avoir rejoint le consortium Symbian, qui édite actuellement la plate forme logicielle Epoc. Sanyo entend se renforcer sur les produits mobiles, quant à Symbian, sa plate-forme Epoc continue de faire de l’ombre à Microsoft.

Sanyo, un fabricant japonais d’appareils électroniques annonce avoir rejoint le consortium Symbian. Ce dernier développe le système d’exploitation Epoc pour les PC de poche, notamment ceux de Psion, et autres terminaux connectés sans fil. Grâce à cette annonce, Sanyo pourra ainsi utiliser sous licence le système de Symbian comme plate-forme pour ses futurs appareils portables. Sanyo qui produit des téléphones et des baladeurs MP3 exprime ainsi son souhait de se positionner sur le marché de l’électronique nomade.

Cette annonce marque également une nouvelle victoire pour Symbian qui a comme but de développer un nouveau système standard pour l’Internet mobile. Un standard qui puisse être compatible avec les technologies Java, Bluethooth et Wap. Regroupant des sociétés comme Psion, Ericsson, Matsushita, Motorola, Nokia, Philips, Sony et aujourd’hui avec Sanyo, Symbian creuse un peu plus l’écart avec son concurrent direct, Microsoft. Ce dernier, dont le fer de lance en la matière se nomme bien sûr Windows CE, lançait toutefois la semaine dernière son nouveau système d’exploitation pour mobiles, Stinger, (voir édition du 16 août 2000). A l’opposé du consortium, Microsoft entend donc toujours vouloir faire cavalier seul. Mais là où il a réussi à s’imposer dans le domaine des PC, le marché du mobile pourrait bien le faire trébucher.

Pour en savoir plus : Symbian


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur