Facebook accusé de contrefaçon avec Timeline

Entreprise

Timelines, une société Internet basée à Chicago, a porté plainte contre Facebook qui dispose désormais de sa propre fonction Timeline (sans s). Elle accuse le réseau social de voler sa marque voire de “l’éliminer”.

Aux Etats-Unis, une plainte a été déposée le 29 septembre à l’encontre de Facebook pour contrefaçon de marque.

En cause, sa nouvelle fonction “Facebook Timeline” disponible sur le réseau social.

Dans un document déposé devant un tribunal de l’Etat de Illinois, la société Internet Timelines explique être “une petite entreprise basée à Chicago, qui existe depuis bientôt cinq ans“.

Elle demande l’intervention de la justice pour éviter “de se faire rouler dessus et très possiblement éliminer par les actions illégales du plus grand et plus puissant site social au monde : Facebook.”

Timelines possède les marques déposées “Timelines, “Timelines.com” et “Timelines&design”.

Le produit Timeline (sans “s”) de Facebook, “Journal” en français, propose aux utilisateurs du réseau social de créer leur biographie et d’y inclure des éléments comme des photos, vidéos, évènements, etc.

Ce service est identique ou presque identique à ce qu’offre Timelines“, assène la plainte.

La start-up propose un service décrit sur son site comme “permettant à des gens comme vous de collaborer pour enregistrer, découvrir et partager l’histoire.”

Elle met en avant sur son service en ligne la dimension historique.

Mais, selon les éléments fournis dans la documentation fournie à la justice, il existe également une dimension individuelle :

Un utilisateur peut enregistrer un compte-rendu d’un évènement historique ou personnel qu’il veut partager avec le monde, allant d’un anniversaire d’une personnes ou d’un mariage, à un match de basket obscur ou un évènement bien plus public comme l’inauguration du président Obama.”

En plus de créer un service similaire et utilisant pratiquement le même nom, Facebook aurait déjà essayé de rediriger du trafic Web orientant vers le start-up en direction de son propre service affirme la plainte :

Timelines a récemment appris que Facebook redirigeait les utilisateurs Internet tentant d’accéder à la page Facebook de Timelines à son nouveau produit. […] Dit d’une autre façon, les utilisateurs essayant d’accéder à la page Facebook de Timelines sont, à la place, redirigés vers l’offre ‘Timeline’ de Facebook.”

Facebook n’a pas officiellement réagi à cette plainte.

Le réseau social a cependant discrètement rétabli ce week-end la page Facebook.com/timelines de la start-up, et arrêté la redirection.

Logo : © Roman Sigaev – Fotolia


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur