Facebook en France : l’IA avec entrain et le numérique au féminin

ManagementMarketingSocial Media
facebook-ia-numerique

Facebook compte renforcer, en France, son activité de recherche en intelligence artificielle et sa contribution dans la formation au numérique.

Développer son activité de recherche en intelligence artificielle et former plusieurs dizaines de milliers de personnes au numérique : double engagement pour Facebook en France.

Sur le premier volet, le groupe américain annonce tripler son investissement, à 10 millions d’euros.

L’enveloppe devra notamment permettre de doubler, d’ici à 2022, l’effectif du centre FAIR (Facebook AI Research) installé à Paris.

À cette échéance, la structure inaugurée en juin 2015 et dirigée depuis début 2017 par un ancien chercheur du CNRS comptera 60 chercheurs et ingénieurs*.

Elle accueillera, en parallèle, 40 doctorants bénéficiant de Conventions industrielles de formation par la recherche (CIFRE) – soit quatre fois plus qu’à l’heure actuelle.

Facebook compte financer des doctorats en mathématiques, physique, informatique et ingénierie des systèmes complexes « auprès de plusieurs universités », ainsi que des bourses d’études et d’excellence.

Rappelant que l’intelligence artificielle, « champ qui couvre les mathématiques et l’informatique pour créer des machines et programmes […] capables d’adapter leur action, et d’apprendre de leurs erreurs », est exploitée sur son réseau social pour la traduction, la reconnaissance d’images ou encore la détection de spam, la firme entend également constituer un fonds pour la collecte d’ensemble ouverts de données.

Ces derniers serviront à entraîner des algorithmes « au profit d’une institution publique française ». Dix serveurs seront procurés dans le même temps à un organisme central qui en accordera l’accès à des start-up et à des organisations de recherche.

Les femmes du numérique

En matière d’éducation au numérique, Facebook a pris une initiative à l’échelle européenne, dans l’optique de former un million de personnes d’ici à 2020.

En France, l’objectif de 65 000 personnes est fixé pour fin 2019. D’une part avec Pôle emploi par le biais d’un programme dont les détails « seront dévoilés dans les prochaines semaines » ; de l’autre dans le cadre de l’initiative #SheMeansBusiness, lancée en mai 2016 pour « aider les femmes à concrétiser leurs idées entrepreneuriales ».

La démarche se traduira par des formations intensives gratuites et certifiantes dans plusieurs villes auprès de 3 500 femmes.

Les ateliers et autres événements seront accueillis par les écosystèmes locaux de formation et d’accompagnement de l’entrepreneuriat, avec le concours de Social Builder, qui se présente comme un « laboratoire de réflexion-action » alliant « des expertises dans la mixité et l’économie numérique ».

Un « kit de formation sur mesure » articulé autour d’un MOOC sera par ailleurs mis à disposition, pour former, affirme Facebook, 11 500 autres femmes.

* Sur un total de 150 personnes en incluant les antennes de New York, San Francisco et Montréal.

Crédit photo : FACEBOOK(LET) via Visual Hunt / CC BY


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur