Facebook M : un nouvel assistant personnel doté d’une composante humaine

Apps mobilesMobilité
4 10

Facebook se lance à son tour dans les assistants numériques avec « M » intégré dans Facebook Messenger. Un assistant « plus performant que tous les autres », indique le réseau social. Et pour cause…

Apple a Siri, Microsoft, Cortana et Google, Google Now. On compte aussi des challengers tels que Hound de SoundHound. Facebook dispose maintenant également de son propre assistant numérique personnel avec « M ».

Intégré à Facebook Messenger, il se présente comme un interlocuteur à part entière : un petit bouton au bas de l’application Messenger permet de l’apostropher. M comprend le langage naturel.

Son objectif, à l’instar de tous les autres assistants personnels, est de réaliser des tâches et de trouver des informations à votre place, indique David Marcus, vice-président des produits de messagerie au sein de Facebook, dans un billet de blog.

Il est ainsi capable de réaliser des achats, de faire expédier des cadeaux à vos proches, de réserver une table au restaurant, d’organiser un voyage, de prendre des rendez-vous… C’est le premier pas de l’assistant M, indique Facebook, mais un pas « excitant » permettant aux mobinautes de lui faire réaliser des choses à leur place.

Dès lors, ceux-ci peuvent se concentrer sur d’autres tâches plus importantes dans leur vie active. C’est le dessein de tous les assistants de ce genre.

Mais, M se distingue des assistants de la concurrence en combinant intelligence artificielle et des réponses formulées par des humains, des employés de Facebook, sans que le mobinaute n’en ait conscience.

En ce sens, la firme de Mark Zuckerberg s’inspire de start-up telles que TaskRabbit et Magic and Operator, qui emploient également du personnel pour répondre aux requêtes.

Avec l’acquisition de Wit.ai en janvier dernier, Facebook a en effet décidé d’injecter une dose d’humanité dans son assistant personnel.

Un pari qui permet de faire de ce dernier venu le « plus performant » des assistants du marché, selon Facebook. Mais un choix qui ne manquera pas de coûter une fortune à Facebook avec l’embauche d’une armée d’employés si d’aventures, le service est étendu.

Pour l’heure, M reste cantonné à la baie de San Francisco. D’ici son déploiement généralisé, Facebook aura peut-être eu le temps d’améliorer notablement l’IA de M, de sorte qu’elle puisse prendre le pas sur la composante humaine. Une réponse que seul Facebook est capable de formuler.

 

Crédit photo  : Facebook


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur