Facebook repousse les limites de l’open space

Gestion des talentsManagementRessources humaines
facebook-siege-social

Un open space sur près de 4 hectares : ainsi pourrait-on décrire le nouveau centre névralgique de Facebook dans son siège social californien de Menlo Park.

Deux ans de travaux auront été nécessaires à l’extension du siège social de Facebook.

Supervisé par l’architecte américano-canadien Frank Gehry (auteur du musée Guggenheim de Bilbao ou encore de la Cinémathèque française à Paris), le chantier a donné naissance à un bâtiment implanté sur un terrain de près de 4 hectares à proximité de la baie de San Francisco.

Nommé MPK20, pour “Menlo Park, building 20”, la structure culmine à plus de 22 mètres. Sa principale particularité n’est pas tant ce jardin qui recouvre presque toute la surface du toit, mais plutôt cette pièce unique qui peut accueillir plusieurs milliers d’employés.

En jouant ainsi sur la dimension open space, Facebook cherche à “renforcer l’esprit de communauté”, comme l’explique son fondateur et CEO Mark Zuckerberg. L’espace est d’ailleurs agencé de manière à favoriser le travail en équipe.

La ville de Menlo Park avait approuvé le projet tout en imposant à l’entreprise de nombreuses contreparties parmi lesquelles le versement d’un million et demi de dollars sur 10 ans, la limitation du trafic automobile aux abords du complexe, le nettoyage des polluants toxiques dans le sol et la construction d’habitations à loyer fixe pour aider à lutter contre la pénurie de logements.

Pour illustrer la philosophie “d’ouverture” prônée avec ce nouveau siège social, Facebook a invité ses salariés à prendre des photos des locaux avant leur ouverture officielle et à publier les clichés sur Instagram.

On a ainsi pu découvrir la décoration élaborée avec le concours d’une quinzaine d’artistes, mais aussi les quelque 400 arbres disposés sur le toit (auquel on accède via un escalier de bois logé dans un cube de verre), le long d’une balade de plus d’un demi-kilomètre entre les bancs et les stands de sushis.

Le MPK20 doit abriter l’ensemble des équipes R&D, les ingénieurs, les chefs de produits et les graphistes.

Facebook travaille en parallèle sur la réhabilitation d’une ancienne zone industrielle voisine avec l’objectif de créer jusqu’à 400 logements assortis de services de proximité : supermarché, laverie, centre sportif, gardiennage d’animaux… Mais aussi espaces verts, terrasse panoramique, cinéma de plein air et piscine.

Nommé Anton Menlo, ce complexe sera implanté à quelques encablures du siège social. L’occasion, pour Facebook, de rapprocher ses employés de leur lieu de travail et ainsi d’accroître leur productivité. Une démarche inscrite dans le prolongement des “perks”, ces avantages en nature offerts par les entreprises de la Silicon Valley à leur personnel.

Crédit photo : Facebook
Davantage de photos sur Instagram avec le hashtag #mpk20


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur