Facebook et Twitter rejoignent la cohorte Google Glass

Cloud
google-glass-demarrage-commercial-lunettes-futur

Comme Path, Evernote ou encore le New York Times, Facebook et Twitter ont développé des applications Android optimisées pour les lunettes du futur Google Glass.

Le socle technologique des Google Glasses désormais solidement établi, on commence à en entrevoir des applications concrètes.

Le réseau social Path, le bloc-notes collaboratif d’Evernote et les actualités du New York Times s’étaient distingués en première ligne, à l’occasion du festival annuel South by Southwest Interactive (SXSW), tenu en mars dernier aux Etats-Unis.

A quelques semaines d’intervalle, Facebook et Twitter prennent eux aussi part à l’aventure, confrontés aux mêmes difficultés que leurs pairs éditeurs : mettre à profit les capacités de ces lunettes du futur implique un travail de fond.

Il s’agit, en l’occurrence, de jongler, dans l’environnement Android, entre synthèse et reconnaissance vocale, réalité augmentée, mais aussi vidéo et… photo.

C’est sur ce dernier point que Facebook axe sa stratégie.

Les promesses convergent en une simplification de l’expérience utilisateur, avec une option de publication directe, sur le fil d’actualités, d’une image tout juste capturée en clignant simplement de l’oeil. Il suffira en outre de parler pour ajouter une description.

La réflexion de Twitter se porte également sur le partage de photos, mais elle s’inscrit dans une logique plus globale, avec le tweet comme élément central.

Témoin la disponibilité d’un système de notifications, de réponse (Direct Message) et de retweet.

En aparté, une réécriture de code est nécessaire pour adapter le rendu aux verres des lunettes et tirer parti de tous les capteurs électroniques embarqués.

Selon Google, “il reste encore beaucoup de choses insoupçonnées à faire avec l’API Mirror [liée aux Glasses, ndlr]”.

Parmi les chantiers en cours, une technologie d’identification des individus en fonction de leurs vêtements. Il est aussi question d’établir, à terme, des jonctions avec l’iPhone.

L’offensive prend forme, mais la commercialisation auprès du grand public ne devrait pas intervenir avant 2014.

Un panel de bêta-testeurs sollicité pour évaluer les usages mass market du produit reçoit actuellement une préversion acquise en échange d’une contribution de 1500 dollars.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur la réalité augmentée ?

Crédit photo : Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur