Fibre optique : SFR et Orange vont mutualiser leurs installations

Mobilité

Les deux opérateurs proposeront, dans les immeubles où sera déployée la fibre optique, des fibres surnuméraires pour les autres opérateurs.

Cela peut être vu comme une preuve de bonne volonté de la part de SFR et d’Orange. Suite aux recommandations de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) publiées vendredi dernier, les deux opérateurs ont décidé de modifier l’accord qu’ils avaient conclu en septembre dernier concernant le mode de déploiement de la fibre optique dans certaines agglomérations françaises.

L’Arcep avait ainsi proposé que les opérateurs signent des accords de mutualisation de type “multifibre, “pour apprendre avec l’expérience terrain”. Elle préconise que le premier opérateur équipant un immeuble propose aux autres opérateurs de poser des fibres supplémentaires pour leur compte sur la partie terminale.

Orange et SFR ont alors décidé d’écouter l’Arcep et de modifier leur accord. Ils prévoient maintenant de “mettre en oeuvre sur une zone significative et en liaison avec les autres opérateurs qui le souhaiteront, une ingénierie nouvelle prévoyant, dans les immeubles [… ], des fibres surnuméraires à destination des autres opérateurs”, selon leur communiqué commun. Les emplacements évoqués sont le XVe arrondissement de Paris et une zone de province qui reste à déterminer.

Orange devra probablement revoir ses installations

Plutôt adepte d’une solution “multifibre”, Free ne trouvera peut-être maintenant rien à redire sur les nouvelles dispositions de cet accord prises par Orange et SFR. Free n’avait en effet pas vu d’un très bon oeil ce partenariat il y a quelques semaines. L’opérateur jugeait qu’il “ne garantit ni la concurrence, ni le libre accès des foyers aux différentes offres [… ]”, selon des propos tenus par Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad/Free. Contacté par l’AFP, Free n’a pas souhaité s’exprimer.

Mais Orange risque maintenant de devoir faire face à un nouveau problème. En effet, France Télécom a déjà raccordé près de 14 200 foyers en fibre optique à Paris, en Ile-de-France et dans dix autres villes françaises en adoptant la solution “monofibre”. Si l’opérateur veut respecter les recommandations de l’Arcep, il est probable qu’il ait à revoir ses installations ne pouvant pas encore être mutualisées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur