Fibre : Orange touche au but à Paris mais doit transformer l’essai

OpérateursRéseauxTrès haut débit
orange-fibre-paris

Orange se dit en mesure de couvrir très bientôt tout Paris avec son réseau fibre. Reste à convertir les logements raccordables… en logements raccordés.

Il y a près de deux ans, Orange annonçait vouloir faire de Paris la première ville européenne 100 % fibrée.

L’opérateur se dit aujourd’hui en passe d’atteindre cet objectif… non sans un léger retard sur la feuille de route initiale, qui fixait l’échéance à fin 2016.

Ce sera finalement pour le printemps 2017, nous annonce-t-on.

En onze ans de travaux, Orange a installé 773 000 km de fibres. Son réseau couvre 1,357 million de foyers sur les 1,7 million raccordables dans la capitale.

Par « raccordables », il faut entendre que la fibre est arrivée au pied des logements, mais qu’elle n’a pas forcément été déployée sur les derniers mètres.

Les obstacles de la fibre

Parmi les foyers effectivement raccordés, les deux tiers de ceux desservis en FTTH (fibre optique à domicile) le sont par l’opérateur historique, qui affirme néanmoins ouvrir son infrastructure aux concurrents, tout en affirmant avoir raccordé son réseau optique aux immeubles fibrés par les autres opérateurs.

Sur le volet emploi, le déploiement de la fibre représente 5 200 CDI chez Orange, sur les 20 000 estimés nécessaires pour l’ensemble de la filière. Parmi eux, 800 anciens alternants formés spécifiquement sur le très haut débit.

Ces nouvelles recrues ne sont pas sollicitées que sur le Bassin parisien. Elle participent au plan « Ville 100 % fibre » au travers duquel Orange a, dans huit autres agglomérations françaises (Bayonne, Brest, Caen, Lyon, Lille, Metz, Montpellier, Nice), accéléré les raccordements dits « horizontaux » – c’est-à-dire au niveau de la rue.

« Cela a permis d’éprouver nos règles d’ingénierie et de résoudre quasiment l’exhaustivité des difficultés rencontrées », explique l’opérateur.

Et d’évoquer les négociations avec les syndics de copropriété, l’intégration des contraintes des Architectes Bâtiments de France pour les secteurs sauvegardés, la coordination avec les grands travaux ou encore la distribution de l’habitat dans les zones pavillonnaires intra-muros, comme la Mouzaïa et la Butte-aux-Cailles à Paris.

Les entreprises aussi

Quel profil pour les quelque 1,5 million d’abonnés FTTH que revendique Orange ? Ils sont dits plus équipés en téléviseurs 4K que la moyenne nationale (taux supérieur de l’ordre de 30 %) et consomment davantage de données (+ 33 % en réception et 3,5 fois plus en émission ; volumes non spécifiés).

Sur l’ensemble du pays, la fibre d’Orange était engagée dans 1 404 communes fin 2016. Soit 17,6 millions de foyers français concernés.

L’objectif des 20 millions de logements raccordables d’ici à fin 2022 est donc en bonne voie, mais, comme le souligne Silicon.fr, un long chemin reste à parcourir : au 31 décembre 2016, moins de 7 millions de foyers étaient réellement raccordables.

À Paris, environ la moitié des entreprises peuvent accéder à la fibre. Néanmoins, seulement 55 % des clients potentiels ont souscrit une offre. La nouvelle Livebox Pro, qui se distingue par son Wi-Fi à 1 Gbit/s, doit faire office de levier.

En toile de fond, le cadre que l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) veut appliquer dans les mois prochains pour stimuler la concurrence en facilitant l’accès au premier réseau de fibres en France à l’instar de ce que le pays a connu avec l’ADSL.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur