Fil High-Tech : Bouygues Télécom lance CanalSat sur i-Mode

Mobilité
Information - news

Et aussi : un deuxième correctif pour la faille critique d’Internet Explorer – Les nouvelles variantes de Bagle installent un rootkit – Correctif sur l’AFA et le décret de rétention des données de connexion.

Bouygues Télécom lance CanalSat sur son portail i-Mode

Bouygues Télécom enrichit l’offre audiovisuelle de son portail i-Mode Haut Débit. L’opérateur lancera, vendredi 31 mars, le bouquet CanalSat pour mobile. Une quinzaine de chaînes seront proposées (dont Canal+ en clair et les chaînes de France Télévision) dans un premier temps. En juin, l’offre devrait proposer 30 chaînes au total. L’abonnement sera facturé 7 euros (hors période de promotion). CanalSat vient ainsi compléter les programmes LCI et TPS déjà proposés sur i-Mode Haut Débit qui compterait 150 000 abonnés. Lancée en juin 2005, l’offre CanalSat sur mobile compterait de son côté plus de 30 000 abonnés.

Determina propose un deuxième correctif pour combler la faille critique d’Internet ExplorerC’est à qui se précipitera pour diffuser son correctif. Après eEye (voir édition du 29 mars 2006), la société spécialisée en solutions de sécurité Determina propose à son tour un patch visant à combler la vulnérabilité critique et non corrigée qui touche Internet Explorer (voir édition du 28 mars 2006). Elle précise que son correctif permet de protéger les systèmes en attendant l’édition d’un patch officiel de Microsoft. Il est certain que l’absence de réaction technique de l’éditeur de Windows est une aubaine pour des éditeurs tiers qui profitent de l’occasion pour démontrer leur savoir-faire en matière de sécurité.

Panda détecte la présence de rootkit dans la nouvelle variante de Bagle

L’editeur Panda Software a détecté, le 25 mars, trois nouvelles variantes du vers Bagle. Baptisée Bagle-HX, HY et HZ, ces nouvelles menaces s’illustrent par le fait qu’elles intègrent des fonctionnalités de rootkit, des programmes conçus pour cacher des processus ou des fichiers. Selon Panda, “ces nouvelles souches de Bagle tentent de déconnecter un grand nombre de services et outils de sécurité comme les antivirus, les firewalls logiciels et bien d’autres”. Le ver tente également de télécharger des fichiers, probablement malveillants sur le poste de l’ordinateur infecté. Malgré la dangerosité du vers, Panda lui accorde un risque d’infection faible. Sa vitesse de propagation reste très limitée.

Précision sur l’article “L’AFA mécontente du décret sur la conservation des données de connexion”

Dans notre article “L’AFA mécontente du décret sur la conservation des données de connexion” (voir édition du 27 mars 2006), nous écrivions que le décret de conservation des données de connexion s’étendait aux conservations des échanges réalisées par messagerie instantanée. Il n’en est rien. Seuls les logs, c’est-à-dire les informations de connexion des utilisateurs de ces messageries, sont concernés par le décret. “Le décret ne s’intéresse pas au contenu mais à l’identification des utilisateurs”, nous précise l’Association française des fournisseurs d’accès et des services Internet qui confirme, parallèlement, que des surveillances des conversations en ligne peuvent, au même titre que les écoutes téléphoniques, faire l’objet de requêtes des autorités dans le cadre d’enquêtes judiciaires. L’article en question a été corrigé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur