Fil high-tech : Le gouvernement veut sensibiliser les internautes sur les méfaits du piratage peer-to-peer

Mobilité

Et aussi : Nouvelle offensive de la RIAA contre le piratage – Le mariage de Symantec et de Veritas confirmé – Le noyau Linux recense moins de bugs que les logiciels classiques – Des buts en haut débit sur Free.

?Le gouvernement veut sensibiliser les internautes sur les méfaits du piratage peer-to-peer Patrick Devedjian lancera le 21 décembre prochain une campagne de sensibilisation sur “les risques de la piraterie destinée aux adeptes du peer to peer”. Le ministre délégué à l’Industrie rappellera les dangers que courent les adeptes des réseaux d’échange d’oeuvres protégées par le droit d’auteur : à savoir le risque de poursuite judiciaires par les ayants droits et les infections potentielles par des virus informatiques. Il encouragera donc l’usage de la musique légale. Originalité de la campagne : outre la voix d’Ariel Wizman pour animer le message, la campagne empruntera directement les réseaux P2P afin de mieux atteindre les personnes concernées. ?Nouvelle offensive de la RIAA contre le piratage Aux Etats-Unis, la Recording Industry Association of America (RIAA), association représentant les intérêt des majors du disque, a annoncé des poursuites contre 754 nouvelles internautes accusés d’avoir échangé illégalement des fichiers musicaux sur des services peer to peer. Selon un comptage effectué par Reuters, la RIAA a porté plainte contre plus de 7000 personnes pour ce type d’accusation depuis un an et demi. ?Le mariage Symantec-Veritas confirmé Le 16 décembre, Symantec, éditeur américain de logiciels de sécurité, a officiellement annoncé le rachat de Veritas Software, fabricant de logiciels de sauvegarde et de stockage pour un montant de 13,5 milliards de dollars. Le nouvel ensemble devrait constituer le quatrième groupe mondial dans le domaine des logiciels. Le chiffre d’affaires cumulé des deux sociétés est de cinq milliards de dollars.?Le noyau Linux recense moins de bugs que les logiciels classiquesEnviron 0,17 bug par millier de lignes de code du noyau Linux 2.6.9. C’est le ratio obtenu par la société Coverity qui, grâce à son outil d’analyse de code Swat, a décelé 985 erreurs sur 5,7 millions de lignes de code. Un ratio bien inférieur aux moyennes des autres logiciels selon l’université Carnegie Mellon qui en recense un ratio de 10 à 20 bugs par millier de lignes. Quant aux bugs trouvés dans Linux, environ 1% affecte le coeur noyau proprement dit. Les 99% restant sévissent dans les modules des pilotes. ?Des buts en haut débit sur FreeA l’occasion des 8èmes de finale de la Coupe de la Ligue qui se dérouleront le 21 décembre, Free proposera à ses abonnés de son offre de télévision par ADSL (Freebox TV) de suivre six rencontres en direct et en simultané. C’est la deuxième fois que le service d’accès Internet du groupe Iliad expérimente ce dispositif de web TV en partenariat avec France Télévisions et la Ligue de Football Professionnel


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur