Fil high-tech : Les disques Blu-ray de Sony débarquent en Europe

Mobilité

Et aussi : IBM régule la circulation à Stockolm – Les rencontres en ligne se banalisent aux Etats-Unis – Tele2 attaque France Télécom devant le Conseil de la concurrence.

Les disques Blu-ray de Sony débarquent en Europe Sony Europe vient d’annoncer que ses disques Blu-ray seront commercialisés en Europe à partir de la mi-mars 2006. Dans un premier temps, seul des Blu-ray Disc réinscriptibles (BD-RE) d’une capacité de 25 Go seront proposés. Ils seront suivis, dès avril , par des BD-R (Blu-ray Disc Enregistrable) monocouches et non réinscriptibles, puis par des disques double couche “dans le courant de l’année”. Ces DVD de nouvelle génération fonctionnent à une vitesse de 2x, soit un débit de 9 Mo/s. IBM régule la circulation à Stockolm Lancé en janvier, le programme de gestion informatique du trafic routier de la ville de Stockholm est déjà un succès : il aurait diminué le trafic de 25%, augmenté l’utilisation des transports publics de 40 000 usagers par jour et considérablement réduit les embouteillages aux heures de pointe. Mené en collaboration avec IBM, l’Administration des routes et la capitale suédoise, ce projet couvre 24 km2 du centre-ville de Stockholm. Les rencontres en ligne se banalisent aux Etats-Unis Selon une étude de l’association américaine Pew Internet Project, les rencontres en ligne sont une pratique de plus en plus répandue aux Etats-Unis. Beaucoup d’Américains affirment connaître au moins une personne ayant utilisé un service de ce type, des rencontres qui débouchent parfois sur des relations à long terme. Mais Environ 66% des utilisateurs d’Internet estiment que les rencontres en ligne sont dangereuses dans la mesure où les participants exposent leurs informations personnelles. Et 57% pensent que beaucoup d’utilisateurs de ces services mentent sur leur situation maritale. Télé2 attaque France Télécom devant le Conseil de la concurrence Après avoir tenté de trouver une solution à l’amiable concernant la revente de l’abonnement, Télé2 a décidé d’attaquer France Télécom devant le Conseil de la concurrence. L’opérateur historique ne proposerait pas à ses concurrents des conditions économiques équitables de revente de l’abonnement téléphonique à leurs clients. Télé2 souhaite que le Conseil impose à l’opérateur historique de proposer un prix de gros inférieur d’au moins 2,4 euros au prix de détail.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur