Fil High-Tech : Neuf Télécom demande des comptes à France Télécom

Mobilité

Et aussi : Skype s’implante en Chine en s’appuyant sur Tom Online – Musique en ligne : Sony prêt à s’entendre avec Apple ? – Services mobiles : Buongiorno rachète Tutch Mobile Media – Fabrication de DVD : Digital Valley en mauvaise posture.

Marché de gros en ADSL : Neuf Télécom demande des comptes à France Télécom
Avant la validation de son rapprochement avec Cegetel (voir édition du 16 août 2005), Neuf Télécom a assigné France Télécom devant le tribunal de commerce de Paris le 30 juin 2005. L’opérateur alternatif réclame 497 millions d’euros de dommages et intérêts. Motif : l’ex-opérateur public est accusé d’avoir obstrué le marché de gros en ADSL en 2000, ce qui aurait pénalisé le développement de Neuf Télécom.

Skype s’implante en Chine en s’appuyant sur Tom Online
Le service de voix sur IP crée une coentreprise avec Tom Online, l’un des principaux portails mobiles en Chine (propriété de Hutchinson Whampoa, un puissant groupe télécoms de Hong-Kong). Le début de la collaboration entre les deux acteurs télécoms remonte à novembre 2004. A cette époque, Skype et Tom Online avaient produit une version simplifiée du logiciel de voix sur IP, adopté par 2,5 millions d’internautes chinois.

Musique en ligne : Sony prêt à s’entendre avec Apple ?
Au Japon, Sony Music et Apple seraient en train de négocier afin que les artistes de la major puissent entrer dans le catalogue distribué via le duo de service iTunes Music Store/iPod. Dans le courant de l’été, Apple a ouvert une version nippone de son service vedette de musique numérique (voir édition du 4 août 2005).

Services mobiles : Buongiorno rachète Tutch Mobile Media
Après le rachat du service Freever (voir édition du 4 août 2005), le groupe italien Buongiorno Vitaminic a acquis Tutch Mobile Media BV, un fournisseur hollandais de services mobiles qui a signé des accords avec 20 opérateurs dans le monde (Etats-Unis, Espagne, Allemagne, Nouvelle-Zélande et Australie). Le montant final de la transaction se situerait entre 4,9 et 6,9 millions d’euros.

Fabrication de DVD : Digital Valley en mauvaise posture
Digital Valley, le fabricant normand de CD et de DVD qui s’était fait remarquer en début d’année en produisant des supports inrayables (voir édition du 11 janvier 2005), a été placé en redressement judiciaire fin août. Motif officiel : un manque de trésorerie. La société bénéficie d’une période d’observation de trois mois pour tenter de remonter la pente. Digital Valley a réalisé un chiffre d’affaires de 23,5 millions d’euros en 2004. Elle dispose d’un effectif de 189 salariés sur trois sites distincts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur