Filtrage des réseaux : Hologram Industries acquiert Advestigo

Cloud

L’éditeur de solutions optiques “d’authentification de haute sécurité” élargit son portefeuille avec des outils de détection de copies illicites sur le Net.

Hologram Industries, une société française qui développe des solutions optiques d’authentification “de haute sécurité” (documents d’identité, véhicules, produits de marque) et qui est cotée sur le Compartiment C d’Euronext Paris, annonce l’acquisition d’Advestigo, un éditeur spécialisé dans la lutte contre la contrefaçon et l’échange de contenus illicites. Montant de la transaction : 4,5 millions d’euros.

Selon l’acquéreur, cette opération de croissance externe lui permet “d’élargir son offre à des solutions d’authentification et de traçabilité sur Internet” et de renforcer sa R&D (9 personnes d’Advestigo sur un effectif global de 14 personnes).

Les sociétés se connaissent bien puisqu’ils ont déjà collaboré ensemble autour de l’élaboration de la solution Global Checker (vérification en ligne de l’authenticité des documents d’identité).

Des outils de détection de copies illicites qui intéressent les ayants droit

Advestigo, start-up membre du programme Idées de Microsoft (soutien à l’innovation), dispose d’un portefeuille de technologies brevetées de reconnaissance de contenu (texte, son, image ou vidéo) basée sur des empreintes numériques et des solutions logicielles intégrées.

Ses produits phares – AdvestiSearch et  AdvestiGate –  sont des outils de détection de copies illicites sur Internet (Web, peer to peer ou newsgroup) ou de filtrage et de monétisation sur des sites de partage 2.0. Ils sont destinés aux marchés des médias numériques et de la sécurité nationale.

Parmi ses clients, on compte des groupements d’ayants droit intéressés par la lutte anti-piratage (Sacem, SCPP, Alpa, SPPF), des groupes audiovisuels et de divertissement numérique (Canal Plus, SonyBMG, M6 ou France Télévision) ou des services de sécurité (comme la gendarmerie nationale).

Depuis sa création en 2002, Advestigo a réalisé deux levées de fonds totalisant 6 millions d’euros auprès de fonds d’investissement comme ISource Gestion, Cap Décisif ou EonTech.

En 2007, la société auraît réalisé un chiffre d’affaires de 285 340 euros mais sa perte nette s’était aggravée pour arriver à 2,3 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur