Filtrage : Wikipedia n’est plus bloqué au Royaume-Uni

Mobilité

L’Internet Watch Foundation avait placé l’encyclopédie collaborative sur une liste noire.

L’Internet Watch Foundation (IWF), organisme britannique qui lutte contre la diffusion de contenus discriminatoires ou pédo-pornographique, a levé son action contre Wikipedia. Ce qui avait entraîné un ralentissement considérable en termes d’accès à l’encyclopédie collaborative Wikipedia à partir du Royaume-Uni.

En début de semaine, l’IWF avait placé Wikipedia sur sa liste noire, qu’elle utilise pour alerter les fournisseurs d’accès à Internet sur sites hébergeant des contenus relatifs à la pornographie infantile.

Wikipedia hébergeait ainsi une page Web où était insérée une photo de la couverture de l’album Virgin Killer du groupe de hard rock allemand Scorpions, sorti en 1976, montrant une petite fille nue.

Cette mention sur la liste de l’IWF a eu pour effet de ralentir considérablement la navigation sur l’encyclopédie à cause des tentatives de blocage des fournisseurs d’accès Internet au Royaume-Uni.

Mais l’IWF a fini par revenir sur sa décision. A la suite de rencontres avec des représentants de Wikipedia, l’IWF a invoqué “sa procédure d’appel pour examiner cette affaire avec soin”.

“La procédure est à présent terminée, et elle a confirmé que l’image en question représente potentiellement une atteinte à la loi Protection of Children Act de 1978. Toutefois, après examen ce jour (le 9 décembre 2008) de cette affaire par le Conseil de l’IWF, et compte tenu de la durée d’existence de cette image et de l’étendue de sa disponibilité, nous avons décidé de supprimer cette page Wikipedia de notre liste”, a expliqué l’IWF.

Jimmy Wales, le fondateur de Wikipedia, a toutefois déclaré qu’il envisage de mener une action judiciaire contre l’IWF. “Il est incontestable que cette image est sujette à controverse, mais il s’agit d’une protestation artistique datant de nombreuses années”, a-t-il déclaré à Channel 4 News. “Mon inquiétude ne concerne pas tant cette image, que le comportement ambigû de [l’IWF], qui a peut-être outrepassé son autorité”, poursuit-il.

Visiblement irrité par l’affaire, Jimmy Wales enfonce le clou. “La conséquence des actions de l’IWF est que cette image est regardée par un nombre de personnes de plus en plus important. Elle apparaît aujourd’hui dans des milliers de blogs. Elle va continuer à être partagée, et que va faire l’IWF ? Va-t-elle bloquer tout le Web si cette image continue de se répandre ?”

Adaptation d’un article Vnunet.com en date du 10 décembre 2008 et intituléIWF backs down on Wikipedia censorship


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur