Fin des exclusivités iPhone et Orange Foot, tarifs réseaux…France Telecom organise sa défense

Cloud

Dans un entretien accordé aux Echos, le P-DG de France Telecom justifie la stratégie de son groupe face aux attaques.

Orange sort ses griffes. Dans un entretien accordé aux Echos dans son édition du 10 mars 2009, Didier Lombard, P-DG de France Telecom, a abordé les divers contentieux qui entourent l’opérateur.

Orange sort ses griffes. Dans un entretien accordé aux Echos dans son édition du 10 mars 2009, Didier Lombard, P-DG de France Telecom, a abordé les divers contentieux qui entourent l’opérateur.

Si l’exclusivité disparait, c’est un modèle qui explose, pour les créateurs de contenus, du football et du cinéma, que nous contribuons à financer mais aussi pour nos concurrents“, déclare Didier Lombard, conscient que la confirmation d’une décision tournant en sa défaveur pourrait menacer sa stratégie de contenus.

Même si l’opérateur compte sur d’autres relais de croissance comme “l’audience et l’e-santé, par exemple [qui] devraient représenter un part substantielle de nos ventes à l’horizon 2012“.

“Je veux bien louer ce réseau sans maintenance mais…”

L’action au niveau européen du groupe Vivendi contre France Telecom pour ses tarifs de location de réseau jugés prohibitifs irrite également le numéro un de l’opérateur historique.

Nous employons 37 000 personnes en France pour faire ce travail. Je veux bien louer ce réseau sans maintenance, mais ça risque d’être compliqué pour les autres de l’utiliser ! Et je constate que les prix de gros régulés n’empêchent pas nos concurrents de dégager de fortes marges (… )”, commente Didier Lombard.

Le patron du groupe repousse également toute accusation de monopole établie, y compris sur le marché ADSL. “Nous avons moins de 50% de part de marché dans le haut débit“, assure Didier Lombard. Une position qui ne change guère depuis quelques années…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur