FinTech: Smile&Pay fait appel à l’ex-ministre Renaud Dutreil

EntrepriseManagementNominationsStart-up
renaud-dutreil-smile-and-pay
2 4

La start-up Smile&Pay (encaissement par cartes sur mobiles) place Renaud Dutreil à la présidence de son conseil d’administration.

Smile&Pay, qui a annoncé une levée de fonds d’un million d’euros en début d’année, renforce sa gouvernance.

Renaud Dutreil prend les fonctions de président du conseil d’administration de la société spécialisée dans l’encaissement par cartes sur mobiles.

« Sa grande expérience et son expertise dans l’innovation et l’écosystème des start-ups seront des atouts précieux pour le développement de Smile&Pay », commente Marc Le Mouel, Directeur Général de Smile&Pay.

En dehors de ses fonctions ministérielles occupées antérieurement lors de la présidence Chirac* (et à travers lesquelles il s’est rapproché de la sphère des PME), Renaud Dutreil a également créé en 2012 Belleville Solutions, une société d’investissement spécialisée dans les start-up développant « des modèles de rupture ». C’est à travers cette structure qu’il a investie dans Smile&Pay mais l’intéressé ne précise pas le montant.

Selon Les Echos, Renaud Dutreil préside également un cabinet conseil (FTI Consulting).

L’ancien ministre prend les fonctions de président du conseil d’administration de Smile&Pay au moment où la société s’engage dans une phase commerciale de sa solution d’encaissement sur terminaux mobiles (des mini-TPE en fait) après avoir levé un million d’euros.

« La FintTech ne va pas tout corriger mais peut-être amorcer une ‘glasnost’ dans ce système financier, en y incorporant plus de fluidité et d’efficience, plus de transparence aussi », commente Renaud Dutreil cité dans le communiqué.

« Je suis engagé dans une autre Fintech qui apporte aux PME des solutions de financement de trésorerie (Finexkap). Une solution moins coûteuse et plus simple, deux caractéristiques qui me plaisent également chez Smile&Pay. Des services financiers moins coûteux, plus fiables et plus simples peuvent moderniser la finance traditionnelle. »

Smile&Pay fait partie de l’incubateur du Truffle FinTech Incubator (Truffle Capital).

Ce fonds d’investissement est attiré par les profils mi-entrepreneurs mi-politiques.

Ainsi, on retrouve Eric Besson, ex-ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique du gouvernement Fillon III (novembre 2010 – mai 2012) en qualité d’administrateur de PayTop (transfert d’argent via Internet). Lui aussi dispose d’une structure de consulting fondée après avoir pris du recul avec le monde politique.

*Ministre de la Fonction publique et de la réforme de l’Etat en 2004, Ministre des PME, du Commerce, de l’Artisanat et des Professions libérales de 2002 à 2004 puis de 2005 à 2007.

*Full disclosure : Truffle Capital est l’actionnaire majoritaire de NetMediaEurope, éditeur d’ITespresso.fr

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur