Fire Phone : Amazon baisse (encore) les prix pour sauver les meubles

Mobilité
amazon-fire-phone-baisse-prix

L’heure est à la liquidation des stocks chez Amazon. Pour la deuxième fois en quelques semaines, le groupe e-commerce rabote le prix de son Fire Phone.

Officialisé fin juin après plusieurs années de spéculation à son sujet et lancé en grande pompe quelques semaines plus tard, le Fire Phone a bien du mal à se faire une place.

Doté de synergies avec les services cloud et le business e-commerce du groupe Amazon (qui en est à l’origine), ce smartphone “à expérience immersive” est crédité d’une part de marché quasi nulle. Après cinq mois de commercialisation, les livraisons ne se compteraient qu’en dizaines de milliers d’exemplaires… contre plus de 100 millions écoulés dans le même laps de temps par Samsung, d’après les données d’IDC.

Amazon n’a jamais communiqué les chiffres de ventes pour le Fire Phone, mais la publication, le mois dernier, des résultats du 3e trimestre 2014, a laissé entrevoir une charge de 83 millions de dollars liée aux coûts d’inventaire. Un premier signe inquiétant avait été donné début septembre, à l’heure où la distribution du produit s’étendait à plusieurs pays d’Europe : Amazon annonçait une remise de 200 dollars, ce qui ramenait le prix du terminal à 449 dollars hors subvention et à 99 cents avec un engagement de deux ans sur certains forfaits téléphoniques.

Et cette soudaine générosité ne s’arrêtait pas là : pour tout achat du Fire Phone avant le 31 décembre 2014, les clients américains, allemands et britanniques bénéficient d’un an d’accès gratuit au service Amazon Prime (prestations haut de gamme dans le commerce électronique et les divertissements numériques), facturé 79 euros – ou 99 dollars – en temps normal.

Bilan : le Fire Phone est devenu accessible pour 1 euro en Allemagne avec des forfaits Deutsche Telekom à partir de 44,95 euros par mois. Au Royaume-Uni, il est même offert pour toute souscription, sur deux ans, d’un abonnement à partir de 33 livres par mois. Les clients britanniques reçoivent aussi l’équivalent d’environ 10 euros en Coins – la monnaie virtuelle d’Amazon – pour acheter des applications.

Interrogé par Fortune, David Limp, vice-président d’Amazon chargé des produits électroniques, assure que ce repositionnement tarifaire a permis “d’améliorer sensiblement les ventes”. Mais ces dernières ont-elles pour autant atteint le niveau escompté ? Pas nécessairement, tout du moins si l’on se fie à cette nouvelle baisse de prix : le Fire Phone débloqué en version 32 Go est désormais proposé à 199 dollars sur Amazon.com… soit 250 dollars de remise, avec toujours un an d’accès gratuit à Amazon Prime.

Outre l’offre de services, la fiche technique met en avant les atouts hardware du smartphone : écran de 4,7 pouces (720p), 2 Go de RAM, processeur Snapdragon 800 (4 coeurs Krait 400 à 2,2 GHz), capteur d’images de 13 mégapixels, connectivité 4G/Wi-Fi 802.11n/Bluetooth 4.0/NFC, etc.

La description détaillée fait la part belle à la fonctionnalité Dynamic Perspective, qui s’appuie sur quatre mini-caméras en façade pour adapter le rendu 3D à la position de l’utilisateur. Un paragraphe est également consacré au mode Firefly, qui permet de reconnaître des adresses e-mail, des numéros de téléphone, des codes-barres… et “plus de 90 millions d’éléments”, notamment des titres de musiques ou des séries, avec des jonctions vis-à-vis de la place de marché Amazon.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Amazon ?

Crédit photo : Amazon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur