Firefox OS : Mozilla raccroche le smartphone

MobilitéOS mobilesSmartphones
firefox-os-strategie
5 2

Mozilla prend ses distances avec le marché des smartphones pour réorienter Firefox OS vers « d’autres appareils connectés ». Quelles conséquences ?

Clap de fin pour Firefox OS ? Pas tout à fait…

Il faudrait plutôt parler de changement d’univers. La fondation Mozilla va effectivement prendre ses distances avec le marché des smartphones pour se concentrer sur « d’autres appareils connectés ».

Concrètement, les partenariats avec constructeurs et opérateurs mobiles sont mis entre parenthèses. La page commerciale se tourne pour laisser place à une nouvelle phase d’innovation, toujours orientée à 100 % sur les technologies Web ouvertes.

Ce changement de stratégie a fait l’objet d’une annonce mardi 8 novembre lors d’une session développeurs organisée à Orlando (Floride).

À cette occasion, Mozilla s’est félicité que Firefox ait « illustré la flexibilité du Web, en couvrant un large éventail de terminaux, des smartphones d’entrée de gamme aux TV HD ». Non sans reconnaître « [ne pas avoir] été capable de proposer la meilleure expérience utilisateur ».

C’est le principal argument invoqué pour justifier le pivot stratégique vers d’autres horizons, avec en tête de liste l’Internet des objets.

Mozilla a déjà avancé ses pions en la matière. Tout particulièrement en concevant, via son antenne japonaise et avec le concours de la communauté, sa propre carte de développement : la Chirimen, basée sur un SoC Rockchip RK3066 associé à 1 Go de mémoire vive DDR3 et qui exploite les API Web pour contrôler les interfaces GPIO/I2C.

On recense aussi plusieurs initiatives de portage de Firefox OS vers des machines comme le Raspberry Pi. Sans oublier, dans un autre registre, les téléviseurs connectés de Panasonic, avec plusieurs modèles Viera commercialisés depuis la mi-mai.

Pour ce qui est de son principal marché (en l’occurrence, les smartphones), Firefox OS n’a pas délivré, en plus de deux ans d’exploitation, les résultats escomptés en termes de taille critique. Il représente toutefois un poste de dépenses important pour Mozilla, qui a consacré, en 2014, près de 200 millions de dollars au développement logiciel, selon son dernier rapport annuel.

Dans l’absolu, Firefox OS, dont la version 2.5 est disponible depuis la mi-novembre pour les développeurs (y compris sous la forme d’un lanceur Android alternatif pour les terminaux ARM), reste exploitable par les constructeurs de smartphones, sans assistance de la part de Mozilla. La communauté de l’open source est d’ailleurs invitée à en poursuivre le développement.

C’est sur le volet commercial que le train s’arrête… alors même qu’une salve de partenariats avait été annoncée en début d’année lors du Mobile World Congress. Il était question d’un accord avec Orange pour couvrir l’Afrique et dans une moindre mesure le Moyen-Orient, mais aussi d’un rapprochement avec LG U+, Telefónica ou encore Verizon sur de nouvelles catégories de téléphones mobiles.

L’offre est aujourd’hui inexistante en France, tout du moins via les opérateurs : pas un seul téléphone Firefox OS sur la boutique d’Orange ; idem chez SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile

Crédit photo : hxdyl – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur