Fitbit en mode restructuration « light » après un Noël décevant

ManagementRessources humaines
fitbit-restructuration-light

Fitbit va se séparer de 6% de son effectif (environ 110 collaborateurs concernés) pour redresser la barre en 2017 sur les coûts d’exploitation.

Fitbit va réduire la voilure  et compte se séparer de 6% de son effectif.  Ce qui correspondrait à 110 collaborateurs concernés.

Le spécialiste américain des objets connectés vient de publier ses résultats préliminaires du quatrième trimestre de son exercice fiscal 2016 (s’achevant fin décembre).  Et ils sont décevants.

C’est une nouvelle illustration de la difficulté de développer un business florissant des accessoires connectés (bracelets, montres, clip pour la forme, balance…) pour le sport et le bien-être.  Fitbit s’est spécialisé dans les fitness trackers (trackers d’activité).

Pourtant, le marché des wearable technologies semble énorme. On parle de 10 milliards de dollars rien que pour le segment des montres connectées (smartwatch).

Avec ce plan de réduction d’effectif, Fitbit compte réaliser un plan d’économie de 200 millions de dollars et revenir ainsi à un niveau de dépense d’exploitation de 850 millions de dollars sur 2017 qui pourrait intégrer les ventes, le marketing et les investissements R&D.

Ce plan de restructuration « light » survient après le rachat d’une partie des actifs de Pebble (pour 40 millions de dollars) et de Vector,  deux start-up spécialisées dans les montres connectées.

Même les co-fondateurs sont mis à contribution : James Park (CEO) et Eric Friedman (CTO) ont accepté de réduire leurs salaires respectifs à un dollar sur l’année 2017, précise le communiqué. Mais ils peuvent s’appuyer sur leur volant  de stock-options pour tenir le coup.

Selon les résultats préliminaires du quatrième trimestre 2016, Fitbit a écoulé 6,5 millions de produits connectés lors de la période des fêtes de fin d’année pour un chiffre d’affaires situé entre 572 millions et 580 millions de dollars. Alors que la société californienne escomptait figurer dans une tranche 725 – 750 millions de dollars.

Plus globalement, le chiffre d’affaires de Fitbit devrait croître de 17% en 2016 alors qu’elle pariait sur une hausse d’environ 25%.

Les résultats définitifs seront publiés le 22 février 2017.

Pour doper son business, Fitbit compte mettre l’accent sur l’app store, une potentielle source de business à développer à ouvrir sous forme d’API (connecteurs logicielles) destinés à des développeurs tiers.

Ce renforcement du volet software au-delà de son expertise hardware dans les produits connectés devrait lui permettre de remonter la pente, en particulier sur le segment des smartwatches.

Selon un classement IDC du troisième trimestre 2016, Fitbit demeure le leader dans la distribution de produits de type wearable technologies (intégrant les capteurs d’activité mais aussi les montres connectées) en détenant 23% de part de marché.

La société de San Francisco devance Xiaomi (16,5%), Garmin (5,7%), Samsung (4,5%) et Apple (4,9% avec sa gamme Apple Watch).

(Crédit photo : @Fitbit)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur