Flumotion exploite le “transcodage live multi-supports”

Cloud

Flumotion sort un service de transcodage en temps réel de la vidéo live pour une diffusion sur de multiples supports. Une solution SaaS peu onéreuse.

Flumotion, spécialiste du streaming multi-format, lance un service de transcodage en temps réel de la vidéo live.

LiveTranscoding.com permet de transcoder depuis n’importe quel codec vers n’importe quel autre une vidéo diffusée en live sur internet.

Les fondateurs Jean-Noël Saunier (français) et Thomas Vander Stichele (belge) ont effectué une première démo lors du salon Streaming Media de New York courant mai.

Ce sont des fervents partisans du format libre vidéo WebM, soutenu par Google et la Fondation Mozilla.

LiveTranscoding.com est ancré dans l’esprit initial de Flumotion (la société a été créée en 2006 et son siège social se situe à Barcelone) : faire du streaming en direct ou à la demande dans tous les formats leaders à partir du même serveur.

Ce savoir-faire en termes de “transcodage live multi-supports” devient précieux dans un contexte d’explosion de la vidéo sur Internet.

En 2010, la vidéo a dépassé le P2P en termes de trafic IP. Dans les prochaines années, elle va constituer le moteur principal de la croissance de ce trafic (50% dès 2012).

Or la part du streaming live de vidéos est en forte croissance.

Comment gérer l’infrastructure qui devra être à même d’absorber des pics substantiels d’augmentation du trafic IP ?

Comment résoudre le problème complexe de la multiplicité des codecs et des résolutions d’affichage en fonction des supports de réception ?

En s’appuyant sur le cloud, LiveTranscoding.com convertit en temps réel un seul flux de vidéo entrant en de multiples streams sortants.

“Ceci permet aux fournisseurs de contenu d’atteindre tous les dispositifs sans investissement à long terme en hardware, software, actualisations ou maintenance”, explique Flumotion dans un communiqué.

Le service déporté dans le cloud LiveTranscoding propose plusieurs formules allant de 499 dollars à 1299 dollars par mois sans qu’il soit nécessaire de s’abonner.

Il est également possible d’essayer le service gratuitement durant 24 heures afin de se forger une opinion.

Selon le cabinet d’études Frost & Sullivan, le marché de l’encodage et du transcodage de vidéo devrait peser 1,4 milliard de dollars dès cette année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur