La FNAC se met en condition financière pour absorber Darty

E-commerceMarketing
FNAC-Darty
2 6

Groupe FNAC compte émettre 8,4 millions d’actions au maximum pour assurer le rapprochement avec Darty. Mais l’Autorité de la concurrence aura un droit de regard.

Le projet d’acquisition de Darty par la FNAC avance sur le front du meccano financier. Mais il reste encore du chemin à parcourir avant d’évoquer le rapprochement des organisations. Lors de l’assemblée générale mixte de Groupe FNAC qui s’est déroulée en fin de semaine dernière, une résolution a été approuvée à une quasi-unanimité par les actionnaires en vue d’une acquisition de Darty.

Ce qui s’est traduit par l’autorisation d’émettre plus de 8,4 millions d’actions nouvelles Groupe FNAC en vue d’échange des actions Darty PLC dans le cadre de l’offre publique lancée par le groupe d’Alexandre Bompard. Celui-ci avait dû affronter Conforama, également lancé dans la bataille pour conquérir Darty.

Selon un focus des Echos, les prochaines échéances sont balisées. D’ici mi-juillet, l’Autorité de la concurrence devrait donner son avis sur ce rapprochement important pour le marché des produits de culture, de l’électroménager, de la hi-fi et les appareils informatiques (« produits bruns et gris »). Il pourrait y avoir des conditions à ce rapprochement pour éviter un déséquilibre du marché mais il reste à savoir lesquels.

Le closing du rapprochement entre la FNAC et Darty devrait survenir le 15 juillet. Le titre Darty sera ensuite retiré de la cote à la Bourse de Londres.

Pour Alexandre Bompard, cette consolidation vise à titiller Amazon sur le front du commerce électronique. Le duo FNAC+Darty compte sur son réseau de magasins pour faire la différence sous l’angle du commerce connecté. La première enseigne dispose de 128 points de vente, dont 42 franchisé. La seconde aligne 222 magasins, plus 73 franchisés.

Tout en montrant une certaine puissance de frappe sur le volet du commerce électronique (un cumul de 15 millions de visiteurs uniques par mois sur les sites marchands des deux marques, sachant que Darty a intégré en plus Mistergooddeal en 2014).

Le nouvel ensemble devrait peser 7 milliards d’euros. Le groupe acquérir compte réaliser des économies de fonctionnement de 130 millions d’euros en réalisant des synergies d’achats et de revenus, tout en mutualisant les offres des deux enseignes. Mais, en vue du rapprochement, les deux canaux de distribution Darty et FNAC vont cohabiter.

Les marchés financiers réagissent bien à l’opération de consolidation. Le titre FNAC sur Euronext est en hausse à 51,13 euros en milieu d’après-midi (20 juin), contre 49,4 euros il y a une semaine (13 juin).

(Crédit photo : Shutterstock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur