Focus FinTech : Rentabiliweb devient de plus en plus sérieux

BourseE-commerceE-paiementEntrepriseMarketing
rentabiliweb-devient-danelys-fintech
3 18

Rentabiliweb devient Dalenys pour se concentrer sur les activités de paiement (Be2bill). Il lâche le pôle BtoC sous forme d’un management buy-out.

Rentabiliweb se repositionne de manière stratégique.

Le groupe Internet de Jean-Baptiste Descroix-Vernier adopte un statut de pure player de la FinTech (services associant finance & technologies) et lâche ses activités BtoC.

Concrètement, comment va s’effectuer la transformation ?

Tout d’abord, une nouvelle dénomination va marquer ce cap : dans quelques semaines, Rentabiliweb deviendra Dalenys. Une assemblée générale extraordinaire sera organisée le 28 octobre prochain pour officialiser cette mutation.

Le plan stratégique de développement à moyen terme sera dévoilé d’ici novembre.

Il apparaît clairement que le nouveau groupe se concentrera sur les services financiers.

Rentabiliweb a déjà développé une certaine expertise en la matière. Historiquement dans le micro-paiement mais surtout autour de Be2bill promis à un bel avenir.

Lancée en 2011, la solution Be2bill permet d’avancer sur deux fronts :  à la fois PSP (Payment Service Provider) et banque acquéreur. Elle permet aux commerçants en ligne et en points de vente physiques d’encaisser leurs clients, tout en proposant des modules de lutte contre la fraude.

« Avec plus de 2500 clients à ce jour et un run rate [volume d’affaires signé en décembre projeté sur une année pleine] de plus d’un milliard d’euros, Be2bill a atteint au cours de l’année 2015 le seuil de rentabilité sur son offre en ligne en France », précise Rentabiliweb dans son communiqué sorti à la clôture de la Bourse.

Le BtoB constitue le fer de lance du nouvel ensemble Dalenys : le chiffre d’affaires de ce segment regroupant un total de 5500 clients est en hausse de 49% au 1er semestre 2015.

Et la FinTech prendra une place de plus en plus prépondérante avec des déclinaisons comme « le payment marketing » (maîtrise des cycles de vente par les marchands).

Bye bye l’astrologie et le dating

Parallèlement, le groupe de Jean-Baptiste Descroix-Vernier, qui est coté à Bruxelles, prévoit une cession du pôle BtoC qui regroupe l’activité d’édition de sites (astrologie, dating, entertainment, communautés, etc.), regroupée sous la holding Arion Entertainment.

Tout s’accélère : par un protocole signé le 21 septembre, les dirigeants de ce pôle BtoC reprendront le business dans le cadre d’un Management Buy-Out.

« La cession du pôle BtoC se fait dans des conditions favorables », commente Jean-Baptiste Descroix-Vernier, cité dans le communiqué.

« Cela marque l’aboutissement d’une stratégie volontariste initiée il y a plusieurs années. La phase suivante est de faire de Dalenys l’un des leaders européens de la Fintech. »

(Article updaté le 25/09/15 : retrait de la mention AlloPass, plateforme de micro-paiement rattachée à Hi-Media et non Rentabiliweb)

(Crédit photo : compte Twitter – Rentabiliweb)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur