Le fondateur de 1001Pharmacies bascule chez Médiprix après l’échec du projet de fusion

EntrepriseGestion des talentsManagementStart-up
mediprix-cedric-o-neill

Cédric O’Neill, fondateur de 1001Pharmacies, rejoint le groupement de pharmacies Médiprix. Le start-upper misait sur une fusion mais les actionnaires de la marketplace n’ont pas suivi.

Cédric O’Neill , co-fondateur de 1001Pharmacies.com, annonce qu’il vient de rejoindre le groupement de pharmacies Médiprix en qualité d’associé et Directeur Innovation.

Dans une contribution sur Medium en date du jour, le co-fondateur de la start-up montpelliéraine précise sa nouvelle orientation.

« Je quitte donc 1001Pharmacies pour m’associer à Jérôme [Escojido] et Bertrand [Pagès] dans l’aventure Médiprix (…) J’ai été impressionné et convaincu par la vision forte de Médiprix et par le travail que Jérôme et Bertrand ont réussi à accomplir en seulement 18 mois ».

cedric-o-neill-mediprix
Cédric O’Neill de 1001Pharmacies à Mediprix

Mediprix fédère un réseau national de 70 pharmacies pour un chiffre d’affaires cumulé de 280 millions d’euros et apporte des outils numériques innovants pour faciliter la gestion de l’officine et améliorer l’expérience-client.

« Médiprix a tout le potentiel pour devenir le futur ‘Décathlon de la Santé’ : une marque emblématique, une stratégie d’entreprise forte favorisant l’innovation, et une vision ambitieuse prônant l’expérience-client et la découverte avant le consumérisme », évoque Cédric O’Neill.

A travers le portail 1001Pharmacies (dont la création remonte à 2011), Cédric O’Neill et la co-fondatrice Sabine Safi (qui avait quitté la société à la mi-2016) ont exploré la vente de produits de santé en France avec la volonté de « développer l’Amazon de la pharmacie » sur un modèle de marketplace. 

« Nous étions les seuls à pouvoir proposer plus de 30 000 produits de santé à la vente », évoque Cédric O’Neill. « C’est grâce à cet avantage concurrentiel que nos ventes ont rapidement explosé pour passer d’un million en 2013 à 15 millions en 2016. »

La fusion passe pas auprès des actionnaires

En qualité de dirigeant de 1001Pharmacies, Cédric O’Neill s’était rapproché du groupement Médiprix « dans le but de faire fusionner les deux sociétés ».

Mais ce projet de rapprochement n’a pas convaincu le pool des actionnaires : « Après 18 mois de discussions, nous ne sommes pas parvenus à un accord qui satisfasse l’ensemble des actionnaires, préférant le modèle pure player au modèle intégré. Le projet a donc été mis à l’arrêt en ce début d’année 2017. »

En février, Cédric O’Neill a été écartée de la direction de la société 1001Pharmacies lors d’une assemblée générale.

« Face à ce désaccord stratégique, j’ai pris la décision de quitter 1001Pharmacies pour une nouvelle aventure », indique-t-il dans une contribution blog.

On peut présenter la situation sous cet angle soft mais la transition de management a été plus raide, selon l’enquête que nous avions publiée début avril.

Cédric O’Neill a envie de tourner la page en concluant sa contribution sous Medium :

« Je reste persuadé que 1001Pharmacies et son nouveau président [Julien Mazerolle, ndlr] ont toutes les cartes en main pour atteindre rapidement les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 5 ans. »

Contacté par ITespresso.fr dans le cadre de cette enquête, Julien Mazerolle avait confirmé que le rapprochement avec Mediprix « était mis en suspens ».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur