Le fonds IT-Translation aide les start-up de chercheurs à démarrer

Cloud

Le fonds d’amorçage IT-Translation, créé par la Caisse des Dépôts et Consignations et par l’INRIA, a pour but de financer des jeunes pousses IT pour les aider à faire leurs premiers pas.

Les fonds d’investissements dédiés au soutien des jeunes pousses IT se multiplient. Après l’arrivée de Kima Ventures (Xavier Niel et Jérémie Barrebi) et d’ISAI (regroupant une soixante de Net-entrepreneurs), c’est aujourd’hui au tour du fonds d’amorçage IT-Translation de voir le jour.

Lancé par la Caisse des Dépôts et Consignations Entreprises, qui en détient 47,5%, et par l’INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique) via sa filiale INRIA-Participations, à hauteur de 47,5%, IT-Translation a pour but de contribuer au financement de start-up dans leur phase d’amorçage, voire de pré-amorçage, et donc de les soutenir dans leurs premiers pas, rapportent Les Echos.

Doté de 18 millions d’euros, ce nouveau fonds d’investissement, IT-Translation compte devenir le co-fondateur des jeunes entreprises prometteuses dans lesquelles il investit.

Grâce à la création de ce fonds d’investissement, la CDC et l’INRIA veulent pousser de jeunes chercheurs à créer leur propre entreprise et les aider à davantage concrétiser leurs projets technologiques.

Le fonds d’amorçage a pour objectif de contribuer au financement d’au moins 8 entreprises par an, pour une moyenne de levée de fonds estimée à 300 000 euros par jeune pousse.

IT-Translation soutient déjà 5 start-up IT, comme Golaem,  un éditeur de logiciels spécialisé dans la simulation des comportements humains, Antelink, qui crée des outils de simplification de tâches lors de la création de logiciels, Powedia, développeur de solutions vidéos, Sysfera, qui conçoit des logiciels pour manager et optimiser des infrastructures HPC , et Lyatiss, qui développe des solutions logicielles permettent d’adapter Internet au cloud computing.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur