Fortes disparités sur le marché des serveurs

Cloud

Malgré une hausse en volume, les ventes mondiales de serveurs baissent en valeur. Le constructeur Sun caracole toujours en tête tandis que les ventes de NT se stabilisent.

D’après la dernière étude publiée par IDC, le chiffre d’affaires du marché des serveurs a chuté de 3% au troisième trimestre 98 par rapport à la même période de 97. Pourtant le volume des ventes enregistre une progression de 15% d’une année sur l’autre.

Selon Jim Williamson, analyste chez IDC : “la tourmente qui s’est emparée des marchés asiatiques et la forte pression qui s’est opérée sur les prix partout dans le monde ont freiné la croissance des revenus générés par les ventes. Cependant, des constructeurs comme Sun et Dell continuent d’afficher des taux de croissance à deux chiffres”.

Il ajoute que de nombreuses niches subsistent, surtout aux Etats-Unis où la progression des ventes est parfois fulgurante. En Europe, le marché est également à la hausse avec une croissance des ventes en valeur de 23%. En fait, c’est principalement l’Asie qui freine la croissance mondiale. Au Japon, les ventes ont diminué de 38% en valeur !

Du point de vue des constructeurs, Sun continue une grimpée vertigineuse comparable, selon IDC, à celle d’un météorite avec 39% de croissance en valeur. Compaq se hisse quant à lui en troisième position sur le marché des serveurs en terme de revenus, une progression qu’il doit au rachat de Digital. Selon IDC, sans cette acquisition, Compaq aurait enregistré un trimestre déficitaire pour sa division serveurs. Dell, sans renouveler la progression de 300 % opérée de 1996 à 1997, réalise tout de même à nouveau un excellent score avec 62% de croissance annuelle en valeur et 76% en unités.

En ce qui concerne les systèmes d’exploitation, IDC indique que les ventes de serveurs NT ont progressé de 16 % au troisième trimestre 98 par rapport au troisième trimestre 97. Rien à voir avec les chiffres des deux premiers trimestres (resp. 25% et 76%). Il faut dire que les ventes des systèmes Unix toutes versions confondues ont progressé de 7% par rapport à l’année dernière. Dans de nombreux domaines comme les serveurs de messageries où il peut gérer cent fois plus d’utilisateurs, Unix est jugé beaucoup plus performant que Windows NT.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur