Foursquare termine l’année 2013 sur une levée de fonds

Entreprise
foursquare-levee-fonds

Connu pour son réseau social proposant des bons plans géolocalisés sur mobile, l’Américain Foursquare a levé 35 millions de dollars dans le cadre de son quatrième tour de table (‘Series D’).

Marquée par de multiples diversifications stratégiques au gré de rumeurs de rachat par Microsoft ou encore American Express, l’année 2013 de Foursquare se conclut sur une levée de fonds.

Dans le cadre de son quatrième tour de table (‘Series D’), le réseau social spécialiste des bons plans géolocalisés sur mobile a obtenu un financement de 35 millions de dollars. Marquée par l’entrée au capital de DFJ Growth et Capital Group (via son fonds Smallcap World Fund), l’opération porte à plus de 100 millions de dollars le total des sommes injectées dans la société depuis son arrivée sur le marché en 2009.

Haut responsable chez DFJ Growth, serial-investisseur et ancien CEO du groupe Internet AOL, Barry Schuler rejoint à cette occasion le conseil d’administration de Foursquare, dont la dernière levée de fonds remontait à… 2011.

Le réseau social était alors valorisé à 600 millions de dollars. Mais depuis lors, il a connu une passe difficile qui l’a notamment poussé à contracter, en avril dernier, une dette de 41 millions de dollars auprès du fonds de capital-investissement Silver Lake et de plusieurs sociétés de capital-risque (Andreessen Horowitz, Union Square Ventures, O’Reilly Alpha Tech Ventures, Spark Capital). La moitié prend la forme d’un emprunt, le reste s’organisant en obligations convertibles en actions.

Avec cet apport, Foursquare* a pu développer ses produits, avec des fonctionnalités liées à la recherche, des services dédiés aux entreprises, de nouveaux formats à destination des annonceurs et un moteur de recommandations en temps réel. Les travaux se sont tout particulièrement portés sur la plate-forme de géolocalisation mobile permettant aux commerçants de générer des offres personnalisées pour les clients.

Le CEO Dennis Crowley, qui s’est confié à All Things Digital, compte renforcer ses équipes techniques et commerciales pour accélérer l’expansion de Foursquare à l’international. La société emploie actuellement 170 personnes, dont la plupart sont en poste à New York et à San Francisco. Il est désormais question de solliciter des collaborateurs en Turquie, en Russie et au Brésil, “des marchés porteurs”.

* Foursquare revendique 45 millions de membres qui ont réalisé plus de 5 milliards de ‘check-in’ avec l’application mobile.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur les réseaux sociaux ?

Crédit photo : Peshkova – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur