Suicides chez France Telecom : Didier Lombard mis en examen pour harcèlement moral

Régulations
Suicides France Telecom : Didier Lombard mis en examen

Au nom de ses anciennes responsabilités, l’ancien P-DG de France Telecom (période 2005 -2010) se défend “d’avoir agi contre ses salariés”. La procédure risque d’être longue.

Didier Lombard, ancien P-DG de France Telecom – Orange (2005 -2010), a été mis en examen pour harcèlement moral.

La décision a été prise par la juge d’instruction parisien Pascal Gand en charge de l’enquête sur la vague de suicides de salariés dans la période 2008 – 2009 (entre 30 et 50 cas pris en compte).

Deux autres dirigeants, Olivier Barberot (ex-Directeur des ressources humaines) et Louis-Pierre Wenès (Directeur exécutif Orange France), seront convoqués dans le bureau du juge dans la journée de jeudi.

Puis France Telecom, en tant que personne morale, devrait être entendue vendredi, selon l’AFP.

La procédure, ouverte il y a deux ans, s’accélère à la suite de la plainte pour harcèlement moral déposée par le syndicat Sud, parallèlement à celle déposée par l’inspection du travail qui avait constitué un rapport d’infractions.

Un deuxième syndicat CFE-CGC s’est également constitué partie civile à l’ouverture de l’instruction. Il considère même que le chef d’accusation de mise en danger délibérée de la personne d’autrui serait plus adéquat.

Début avril, des perquisitions se sont déroulées dans les locaux de France Telecom et des domiciles des anciens dirigeants du groupe concernés.

Dans une tribune diffusée dans Le Monde datée du 5 juillet, Didier Lombard tient à souligner que “France Telecom n’a pas agi contre ses salariés“.

Il écrit en guise d’argumentation de défense : “Je déplore profondément les décès, les maladies et le désarroi, et je partage le chagrin des familles endeuillées. Aucun chef d’entreprise responsable ne peut accepter le malheur qui frappe ses collaborateurs.

Tout en poursuivant : “Certains veulent faire peser sur les plans d’adaptation du groupe la responsabilité de ces situations. Pour autant, la mise en oeuvre de ces plans s’imposait dans le contexte dans lequel a évolué France Télécom depuis l’éclatement de la bulle Internet, et je conteste qu’elle soit à l’origine de ces drames.

Affaire à suivre, mais cela risque d’être long.

Crédit image : Carlos Caetano – Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur