France Télécom lance son offre ADSL nu

Mobilité

Cette nouvelle offre de vente de gros de lignes ADSL sans abonnement permet à des opérateurs tiers de monter des services haut débit.

Après la baisse des prix sur le dégroupage et l’offre de revente de l’abonnement, France Télécom vient de remplir le troisième engagement qu’il avait pris auprès de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) au premier trimestre 2005 : la mise en place d’une offre ADSL nu. Il s’agit d’une offre de vente en gros de l’ADSL sans abonnement, appelée DSL Access Only dans le catalogue de référence sur l’offre d’accès et de collecte DSL de France Télécom. Une alternative au dégroupage partiel et au dégroupage total en quelque sorte.

L’offre sera disponible sur l’ensemble du territoire et DOM-TOM à partir du 17 juillet 2006 mais les opérateurs pourront débuter les tests dès le mois de juin. L’offre ADSL nu de France Télécom permet à un opérateur tiers de louer en volume des lignes sur son réseau de paires de cuivre. Celui-ci pourra déployer des services “100% haut débit” comme l’Internet haut débit ou la voix sur IP mais pas la télévision par ADSL. A charge pour l’opérateur client de monter des offres de détail attractives à destination de ces abonnés finaux.

Une offre attractive pour les opérateurs ?

Sur le volet de la tarification applicable aux opérateurs, notons que le montant des frais d’accès au service (FAS) s’élève à 66 euros HT par ligne. Pour des abonnements mensuels en accès “mono VC” ou “bi VC” en technologie ADSL standard, il faut compter entre 22,40 et 22,50 euros HT par ligne. Reste à savoir si les conditions tarifaires et d’exploitation vont intéresser les opérateurs alternatifs.

Selon France Télécom, des offres ADSL nu sont déjà apparues en Europe : Norvège, Italie, Belgique et Danemark. La Suède devrait bientôt pouvoir y accéder. Ce type de formule est inexistante au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur