France Télécom ne pourra plus imposer ses modems ADSL

Mobilité

En marge des journées de l’Idate, le président de l’ART Jean-Michel Hubert a révélé que France Télécom ne pourrait plus imposer ses modems ADSL comme c’était le cas jusqu’à aujourd’hui. Saisie par LibertySurf, l’ART a en effet jugé que l’opérateur historique devait accepter tous les équipements aux normes. LibertySurf se félicite de la décision.

Enfin ! Il aura fallu de nombreux mois pour parvenir à ce qui semblait incontournable : France Télécom n’a pas le droit d’imposer les modems ADSL de son choix. Répondant à une requête déposée par LibertySurf, l’Autorité de régulation des télécommunications (ART) vient en effet de rendre une décision qui oblige l’opérateur historique à accepter tous les équipements qui satisfont à sa procédure de tests. C’est le président de l’ART en personne, Jean-Michel Hubert, qui l’a révélé ce vendredi 23 novembre, en marge des Journées internationales de l’Idate (Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe) à Montpellier. “France Télécom devra employer d’autres modems que les siens”, résume un porte-parole de l’ART présent sur place. Chez LibertySurf, la nouvelle vient de tomber : “On se félicite de la décision du régulateur”, indique le FAI qui ne perd pas de vue qu’il s’agit d’une “bonne nouvelle pour les constructeurs”. Au passage, LibertySurf se félicite de son choix pour un modem Eicon, “même s’il n’y a aucune exclusivité”. En effet, le modèle ne figurait pas parmi ceux autorisés par France Télécom. Plus généralement, on note qu’il s’agit d’une “bonne nouvelle pour le marché” et que cela permettra “une meilleure différenciation des packs ADSL” qui avaient une fâcheuse tendance à se ressembler.

Concernant les modems ADSL, France Télécom n’y allait pas avec le dos de la cuillère. “L’utilisation de modems ADSL non validés par France Télécom peut éventuellement perturber le fonctionnement du réseau ADSL de France Télécom et de par son caractère illégal pourrait amener à des poursuites en justice”, pouvait-on lire dans un “avertissement” présent sur son site Netissimo. “Il est donc impératif de n’utiliser que les modems indiqués par France Télécom”, prétendait le message. Après une version légèrement adoucie, désormais le site précise qu’“il est nécessaire d’employer les modems ADSL prescrits par France Télécom”. Parions que le message sera rapidement effacé. Ce mois-ci, France Télécom a “validé” un modem ADSL de Sagem, faisant entrer la marque française dans le club fermé des fabricants qu’il acceptait jusqu’à aujourd’hui, à savoir Alcatel et ECI. Avec l’arrivée du modèle signé Eicon introduit par LibertySurf, une porte semblait s’entrouvrir vers l’ouverture à tous les fabricants. Une fois de plus, il aura fallu attendre que la décision soit imposée à France Télécom. C’est révélateur et déplorable. L’opérateur historique peut encore faire appel de la décision de l’ART, mais il serait étonnant qu’il le fasse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur