France Télécom s’estime prêt pour le grand soir

Cloud

L’opérateur assure avoir passé avec succès une simulation grandeur nature du passage à l’an 2000.

Le 18 novembre, à 14 heures précisément, les ordinateurs et appareils électroniques du poste de commande central de France Télécom ont franchi le cap fatidique du 1er janvier 2000 lors d’une simulation.

Basé à Paris, le poste de commande reçoit et diffuse (dans les centres régionaux ainsi qu’en outre-mer) les informations disponibles sur l’état du réseau téléphonique, sur le territoire français comme à l’étranger. Le test s’est déroulé de 13 heures à 17 heures, en simulant quatre heures de fonctionnement à partir d’un 31 décembre à 23 heures. Selon l’opérateur, aucun dysfonctionnement n’a été remarqué sur l’état du réseau. Il explique ainsi que “l’utilisation et la mise en oeuvre des outils de communications des postes de commandes se sont déroulés sans problème”.

Affichant la confiance dans la compatibilité de ses équipements, France Télécom se déclare surtout préoccupé par d’éventuelles saturations du réseau à cause du gigantesque volume d’appels de la soirée du réveillon. Selon l’opérateur, environ 10 millions de coups de fil ont été passés durant la première demi-heure du 1er janvier 1999.

Pour en savoir plus : France Télécom


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur