François Hollande fixe le cap vers le très haut débit

Le Président de la République veut consacrer 20 milliards d’euros sur 10 ans au nom du très haut débit pour tous. « Nous devons en terminer avec le réseau de cuivre et installer partout la fibre optique. » (bonus vidéo)

francois-hollande-strategie-tres-haut-debit-numerique-innovation

François Hollande a délivré un discours  sur le très haut débit et le numérique à Clermont-Ferrand (Auvergne), qui devrait servir de référence pour son quinquennat.

L’intervention du Président de la République était attendu sur ce volet IT (5% du PIB, 1 million de salariés).

Via le compte Twitter de l’Elysée et la vidéo disponible sur le portail Elysée.fr, on découvre les grands axes de cette « ambition ».

« Le très haut débit renforce la compétitivité des entreprises et l’attractivité du  territoire », a déclaré le Président.

« J’ai pris la décision de dégager 20 milliards d’euros dans les 10 ans qui viennent pour l’accès au très haut débit. »

Le chef de l’Etat a pris le soin de fournir quelques éléments sur la manière dont le financement sera assuré en fonction des zones : « 1/3 sera financé par les opérateurs privés dans les zones denses », « 1/3 sera financé par les opérateurs et les collectivités dans les zones moyennement denses », « 1/3 sera financé par l’Etat et les collectivités – mais surtout l’Etat – dans les zones restantes ».

Les étapes du déploiement son simple à retenir du moins sur le canal Twitter : « D’ici 5 ans, 50% de la population sera couverte par le très haut débit, 100% dans 10 ans ».

Le rôle de « l’Etat stratège » dans le pilotage du déploiement THD sur le territoire national est confirmé : « Un établissement public sera chargé de coordonner et d’accompagner techniquement et financièrement la mise en place des réseaux très haut débit. »

François Hollande aborde ensuite les mécanismes plus techniques : « L’Etat organisera la péréquation et prendra à sa charge en moyenne 50% du  besoin de subvention de l’investissement des collectivités et maître d’ouvrage ».

« Ces sommes seront prélevées sur les programmes d’investissement d’avenir mais également sur les redevances versées par les opérateurs pour l’utilisation des  fréquences télécoms. »

Quant aux collectivités locales, elles auront accès pour le financement aux fonds du Livret A collectés par la Caisse des Dépôts « à des taux très privilégiés ».

Les guichets de subventions pour les collectivités ouvriront ses portes en avril prochain « pour les projets prioritaires ».

François Hollande a même évalué le nombre d’emplois qui seront nécessaire au déploiement du THD : 10 000.

Parallèlement, dans le cadre d’une réunion ministérielle à Matignon, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait également évoqué le volet THD pour les collectivités.

François Hollande a pris le relais dans son intervention à Clermont-Ferrand.

Il a décidé de dégager 20 milliards d’euros de prêts à des taux très avantageux d’une durée supérieure à 20 ans pour les collectivités pour accompagner les investissements, « y compris pour les technologies de demain ».

Il faut aussi un cadre clair pour les opérateurs, considère le chef de l’Etat.

Ils ont besoin de « stabilité » (François Hollande s’engage à ne pas instaurer un prélèvement supplémentaire sur les opérateurs pour financer le déploiement du THD) et de « visibilité ».

Mais, quel que soit le scénario, les opérateurs devront contribuer « au financement du très haut débit pour les zones les moins favorisées ».

Finalement, la plus grande résolution technologique est résumée sous cette formule : « Nous devons en terminer avec le réseau de cuivre et installer partout la fibre optique puisque c’est le principe qui a été acté ».

Au-delà du déploiement du THD, « nous devons créer un environnement favorable aux entreprises du numérique et leur permettre d’avoir des financements en fonds propres ».

Via la Banque publique d’investissement (son premier conseil d’administration se tiendra jeudi à Dijon) ou le Crédit Impot Recherche « élargi aux PME innovatrices ».

Dernière annonce présidentielle : « Nous avons décidé aujourd’hui même d’orienter 150 millions d’euros dans les programmes d’investissement d’avenir vers les technologies clés dont la  filière du numérique : objets intelligents, exploitation massive de données, l’informatique en nuage, la sécurité des systèmes d’information… »

Allocution du président de la République sur l’ambition numérique de la France :

Quiz : Connaissez-vous vraiment la fibre optique ?

Rédacteur en chef ITespresso.fr Lire mes autres articles
Derniers commentaires



0 replies to François Hollande fixe le cap vers le très haut débit

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

00:18:21