Free et Neuf dégroupent à tout va

Cloud

Les deux opérateurs s’appuient sur les réseaux déployés par les collectivités pour élargir leur couverture nationale.

Neuf Cegetel vient d’annoncer la disponibilité de ses offres d’accès ADSL dans près de 700 communes de l’Oise, du Loiret, des Pyrénées-Atlantiques et de l’Alsace. C’est en s’appuyant sur les réseaux de fibres optiques mis en oeuvres dans les différents départements par les délégations de services publiques (DSP) chargées de déployer des réseaux (respectivement Teloise, Medialys, Iris 64 et Alsace Connexia) que Neuf distribue ses offres : accès ADSL à 20 Mbit/s couplé, ou non, à la téléphonie et la télévision. A des tarifs identiques à ceux de l’offre nationale.

Ce déploiement va permettre à environ 600 000 habitants de bénéficier d’une offre concurrentielle en matière d’accès Internet haut débit. Parmi les 683 communes nouvellement couvertes, 450 comptent moins de 1 000 habitants et près de 300 moins de 500 habitants. Une disparité de la population qui n’offrait pas une visibilité économique suffisante pour que les opérateurs alternatifs y déploient leurs équipements. L’engagement des collectivités en matière de boucles locales offre donc une opportunité commerciale viable pour les opérateurs alternatifs.

Douze nouvelles communes pour Free

Free de son côté concentre notamment ses efforts sur le Limousin. La filiale Internet du groupe Iliad vient d’annoncer l’implémentation de 12 noeuds de raccordement (NRA) sur le projet Dorsal. Mis en oeuvre par le Conseil régional du Limousin, le réseau de fibres optiques Dorsal vise à couvrir en haut débit (voire très haut débit) 96 % de la population (soit près de 700 000 personnes) et 99 % des entreprises, ainsi que la quasi-intégralité des infrastructures publiques (sites d’enseignements, centres administratifs, hôpitaux…).

Free, qui avait été l’un des premier à signer avec la région, déploie donc aujourd’hui ses équipements sur le nouveau réseau. Les habitants d’une douzaine de communes rurales (Beaubreuil, Beaune les Mines, Bregere, Noriac, Panazol, Perrin, Pont Neuf, Vaillant, Berthelot, Jaubert, Tulle, et Guéret) disposeront donc prochainement de l’offre triple play (ADSL 24 Mbit/s ATM, téléphonie illimitée sur postes fixes en France et télévision) de Free.

Une alternative à France Télécom

Contrairement à Neuf dont les services sont dès aujourd’hui opérationnel, les habitants du Limousin devront patienter jusqu’en septembre, date prévue d’ouverture commerciale des plaques couvertes par Free. Ouvert à tous les opérateurs, le réseau Dorsal devrait rapidement accueillir des offres concurrentes à celles de Free.

A l’heure où l’abonnement mensuel de France Télécom doit passer de 14 à 15 euros (le 4 juillet), Free comme Neuf mettent en avant la possibilité d’opter pour le dégroupage total à travers leur offre globale pour moins de 30 euros. Ce choix qui permet aux abonnés de s’affranchir des services de l’opérateur historique au profit de l’opérateur alternatif.

Neuf Cegetel intéressé par le rachat de Télé2
Télé2 pourrait céder sa filiale française pour 400 millions d’euros, selon Les Echos (du 30 juin 2006). Si Télécom Italia, Free et Deutsche Telekom s’étaient montrés intéressés par la transaction l’an dernier (Tele2 estimait alors à 500 millions d’euros la valeur de son activité française), les négociations seraient aujourd’hui bien avancées avec Neuf Cegetel. Cela permettrait à l’opérateur d’engranger brusquement 300 000 abonnés ADSL dans son giron. Ce qui serait d’autant plus facile que Télé2 France s’appuie déjà sur le réseau de Neuf Cegetel.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur