Free étend l’ADSL 2+ au Tarn

Cloud

Iliad/Free a signé un accord d’exploitation du réseau de fibres optiques exploité par la SEM e-Téra. La moitié de la population du département pourra souscrire à son forfait ultra haut débit.

Dans les prochaines semaines, les Tarnais pourront goûter aux joies de l’ADSL 2+ à 15 Mbits/s. Free et la société d’économie mixte e-Téra viennent de signer un accord de dégroupage de la boucle locale qui permettra d’acheminer l’ADSL 2+ dans le Tarn et le nord- est de la Haute-Garonne.

L’accord, qui court sur 15 ans, permettra à la filiale Internet du groupe Iliad d’exploiter 200 kilomètres d’un réseau constitué de 600 km de fibres optiques noires et exploité par e-Téra qui a investi 15 millions d’euros dans sa construction entre 1999 et 2001. Ce réseau, ouvert à tous les opérateurs, est actuellement exploité par Cegetel, Neuf Télécom et Completel.

Il permettra au premier fournisseur d’accès alternatif d’installer ses propres équipements (notamment les DSLAM) afin de relier 13 noeuds de raccordement abonnés (NRA) France Télécom. Ce déploiement touchera une cinquantaine d’agglomérations situées dans le triangle Toulouse-Albi-Castres.

Au total, 170000 personnes auront accès au forfait de Free (accès haut débit avec téléphonie sur IP et bouquet de chaînes de télévision pour moins de 30 euros par mois, Freebox comprise), soit 50 % de la population tarnaise environ. Un premier répartiteur est déjà en service à L’Union dans la banlieue de Toulouse.

Frais de migration jusqu’à 90 euros

Free se refuse à préciser le montant investi dans l’opération. “Cela se chiffre en millions d’euros”, concède Michael Boukobza. Selon le directeur général d’Iliad, “le parc d’abonnés actuels assure déjà la rentabilité de l’opération” . Sous entendu, les abonnés non dégroupés (option 5) qui basculeront automatiquement sur le réseau de Free en dégroupés (option 1).

Encore leur faudra-t-il obtenir une Freebox en version 4 pour espérer bénéficier de l’ADSL 2+. L’opération d’échange de modem facturée jusqu’à 90 euros risque de freiner plus d’un internaute (voir la contribution sur le sujet sur le blog de SVM).

Dégroupage total dans le Tarn
Tous les Tarnais éligibles au réseau dégroupé de Free pourront opter pour le dégroupage total. Mais l’offre est loin d’être au point. “Aujourd’hui, on ne peut faire, comme l’a annoncé l’Autorité de régulation des télécoms [ART, ndlr], de 2005 l’année du dégroupage total pour des raisons de fonctionnement opérationnel.”, affirme Michael Boukobza. L’actuelle procédure de demande de dégroupage demeure plutôt lourde (voir édition du 12 novembre 2004). “Tant qu’il n’y aura pas,chez France Télécom une procédure simplifiée qui permette de traiter rapidement les erreurs de câblage, le dégroupage total ne décollera pas en France” , estime le dirigeant de Free. Pour lui, “la balle est dans le camp de l’ART.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur