Free Mobile pousse le roaming jusqu’en Grèce

La Grèce rejoint la liste des territoires couverts par l’offre d’itinérance de Free Mobile, avec les mêmes conditions que les dix destinations déjà incluses.

free-mobile-roaming-grece

Malgré sa condamnation ce 10 juillet pour tromperie sur le fixe « illimité » vers l’étranger, Free maintient sa dynamique sur le volet du roaming.

L’opérateur a réactualisé sa brochure tarifaire pour signaler, en page cinq, l’élargissement de son offre à un nouveau territoire : la Grèce. Les conditions applicables à cette destination – la onzième sur la liste – sont les mêmes que celles déjà en vigueur pour le Portugal, les Antilles et la Guyane françaises, l’Italie, l’Allemagne, les Pays-Bas, Israël, la Pologne, l’Autriche, la République tchèque et la Roumanie.

Accessible à condition de disposer d’au moins 60 jours d’ancienneté sur le forfait 3G/4G à 19,99 euros TTC par mois (15,99 euros pour les abonnés Freebox), ce service d’itinérance permet d’émettre et de recevoir des communications (appels voix et SMS/MMS illimités) vers la France, mais aussi en local, le tout sans surcoût. Il est valable à raison de 35 jours par année civile avec, pour l’Internet mobile, des consommations décomptées de l’enveloppe et un débit réduit à 128 Kbit/s au-delà.

Une fois les 35 jours écoulés (est décomptée comme « jour » chaque tranche de 24 heures durant laquelle au moins une communication est effectuée depuis l’une des destinations intégrées dans le roaming forfaitaire), on repasse au tarif « classique ». C’est-à-dire, en Grèce, 0,22 euro la minute pour des communications voix (2,19 euros pour le reste du monde) et 5 centimes pour les appels entrants, avec une facturation à la seconde au-delà des 30 premières secondes indivisibles. La réception de SMS est gratuite ; l’envoi revient à 0,06 euro. C’est 23 centimes par MMS, entrant ou sortant. Même prix pour un mégaoctet de données. A noter que les tarifs ont sensiblement baissé depuis le 1er juillet, sous l’impulsion de l’Union européenne.

Free poursuit là l’effeuillage de son roaming pays par pays, en intégrant essentiellement des territoires situés sur le pourtour méditerranéen. Une stratégie qui diffère de celle des concurrents, lesquels proposent pour la plupart des forfaits dédiés couvrant a minima l’ensemble de l’Europe communautaire. Du coup, certaines destinations manquent cruellement en cette période estivale. Comme le note Silicon.fr, si la Grèce reste une destination particulièrement prisée des vacanciers, l’Espagne n’est, pas exemple, toujours pas couverte par l’offre de Free.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Free ?

Crédit photo : loreanto – Shutterstock.com

Derniers commentaires



One reply to Free Mobile pousse le roaming jusqu’en Grèce
  • Le 20 juillet 2014 à 13:36 par Golloume

    La crete est elle inclue également ?

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

17:32:39