Free rame pour dénicher de nouveaux abonnés haut débit

CloudRéseauxTrès haut débit

Malgré le rachat d’Alice, le groupe Iliad-Free rencontre des difficultés pour accroître sa base d’abonnés haut débit. Il affiche désormais, 4,4 millions de clients haut débit.

L’année 2009 chez Free a été marquée par l’obtention de la quatrième licence mobile 3G mais le groupe télécoms-FAI (Iliad) ne doit pas oublier son coeur de métier : le haut débit.

Selon les premiers éléments financiers sur l’année 2009, le chiffre d’affaires du groupe s’élève à presque deux milliards d’euros (+25% en un an).

Mais le groupe Iliad-Free rencontre des difficultés pour  recruter de nouveaux abonnés ADSL. Le FAI affiche plus de 4,4 millions d’abonnés haut débit à la fin de l’année dernière (contre 4,2 à fin 2008) : la valeur sûre reste la marque FAI Free qui attire le plus de clients (3,7 millions à fin 2009, contre 3,3 millions il y a un an).

En tout, le groupe de Xavier Niel recense 389 000 abonnés ADSL “ayant rejoint la marque Free” (nets de résiliation).

En revanche, l’attractivité de l’offre d’Alice faiblit : le FAI ne recense plus que 678 000 abonnés à fin décembre 2009 (contre 836 000 juste après son rachat finalisé).

La concurrence vivace entre Orange, SFR et Bouygues Telecom semble ralentir la machine Free.

Bonne nouvelle du côté du revenu moyen par abonné (ARPU) : il revient à 36,5 euros au quatrième trimestre 2009. “Soit un niveau quasi équivalent à celui atteint par Free préalablement à l’acquisition d’Alice”, précise le FAI dans sa communication financière.

Le FAI communique un taux de dégroupage de 89% sans faire de distinction entre dégroupage partiel et dégroupage total.

Pour 2010, le groupe FAI devrait davantage se tourner vers le développement du très haut débit (fibre optique) et la sortie de la Freebox V6.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur