Free va proposer le WiMax à ses abonnés haut débit prochainement

Cloud

Une filiale d’Iliad va étendre ce type d’accès haut débit sans fil à la clientèle de Free. Les opérateurs concurrents se crispent.

C’est un coup de jarnac dont Free est friand vis-à-vis de ses concurrents. Sa maison-mère Iliad a donné le feu vert à sa filiale IFW, en charge de déployer un réseau WiMax en métropole, pour étendre le service d’accès Internet sans fil à une cible plus large. Et d’en faire profiter “dans les prochaines semaines” les clients haut débit de Free (on en recense 1,2 million).

Pour profiter des services WiMax, l’abonné Free Haut Débit devra s’équiper d’un terminal compatible avec le réseau IFW. Il s’agira d’un périphérique de réception WiMax à insérer dans un ordinateur portable. Les équipements WiMax 802.16d (pour des connexions “fixes”) proviendront d’Alvarion, un fournisseur de produits spécialisé dans cette technologie d’accès Internet sans fil (voir interview du 30 décembre 2005).

Dans son communiqué de presse, Iliad/Free précise qu’il s’agit d’une offre expérimentale sous réserve d’éligibilité et notamment de couverture. A priori, le service serait accessible dans les principales agglomérations françaises dès son lancement.

Selon certaines rumeurs qui circulent sur les forums, l’accès WiMax serait intégré à l’offre Freebox au début. Mais inutile de trouver le moindre indice concernant la tarification. Le sujet semble encore trop chaud pour évoquer ce sujet.

Un jeu bien caché

L’exploitation précoce du WiMax par Free à destination de ses clients broadband est une surprise de taille. Les dirigeants d’Iliad en ont nullement fait allusion lors de la récente présentation des résultats financiers du groupe en 2005 (voir édition du 15 mars 2006).

Cette technologie d’accès Internet sans fil qui s’appuie la bande de fréquence 3,5 Ghz et qui permet d’accéder à des débits jusqu’à 2 Mbit/s “manque de maturité”, avait sobrement commenté Michaël Boukobza, le directeur général du groupe Internet/Télécoms. Ce qui est en partie vrai pour le volet WiMax mobile (la déclinaison dite 802.16 e) dont le déploiement prendra davantage de temps.

“Nous poursuivrons son déploiement afin d’étendre l’accès haut débit dans des zones mal desservies (?) dans une logique d’aménagement harmonieux du territoire”, précise le groupe Iliad dans son communiqué de presse.

Avantage compétitif sur le WiMax

La saga du WiMax “powered by Free” a réellement débuté l’année dernière avec l’annonce du rachat de la licence nationale WiMax que détenait l’opérateur alternatif Altitude Télécom (voir édition du 9 septembre 2005) pour un montant de presque 55 millions d’euros. Alors que les opérateurs concurrents se disputent l’attribution de licences régionales pour développer le WiMax auprès de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), Iliad/Free dispose d’un avantage en termes de déploiement géographique qu’il compte bien exploiter.

A la fin de l’année 2005, le groupe a ouvert discrètement une filiale baptisée IFW, qui exploite la licence WiMax et assure le déploiement technique du réseau. Sur le site IFW.fr, on apprend que ce prestataire propose des solutions sans fil en s’appuyant sur la technologie WiMax sur la norme 802.16d avec des équipements 802.16e “ready”. Sa zone de couverture “permet de toucher toutes les régions de France métropolitaine et très largement l’Ile de France, la Basse-Normandie et la Haute Normandie”. La structure IFW va certainement passer de l’ombre à la lumière.

Haro sur la licence nationale WiMax d’Iliad
Le groupe Iliad refuse d’être bloqué dans ses projets en matière de WiMax. Pourtant, les pressions exercées pour stopper ses initiatives sont fortes. Toujours dans son communiqué de presse, la maison-mère de Free indique que “les opérateurs” concurrents (sans préciser de noms) demandent l’abrogation de sa licence nationale WiMax. La requête a été rejetée par l’Arcep. Mais les opposants au groupe Iliad ont saisi le Conseil d’Etat, qui n’a pas encore rendu sa décision sur ce dossier brûlant.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur