Freesurf propose l’ADSL aux entreprises

Cloud
Information - news

Le FAI gratuit Freesurf vient d’ouvrir un espace professionnel sur son site. En plus d’une offre ADSL à destination des PME/TPE, la filiale de FreeUK propose des services à valeur ajoutée tels l’hébergement, la gestion de nom de domaine ou des services e-commerce. Au-delà d’une diversification des sources de revenus pour Freesurf, le FAI semble bel et bien se transformer en un canal de distribution de Claranet, son prestataire technique.

Lorsqu’un fournisseur d’accès Internet positionné sur le secteur grand public commercialise des offres ADSL pour les entreprises, on serait tenté de penser que, décidément, l’ADSL pour les particuliers n’est pas une mince affaire. Mangoosta vient d’ailleurs de le confirmer en modifiant sa stratégie très orientée grand public pour cibler dorénavant uniquement les entreprises (voir édition du jour). Ainsi, la filiale française de FreeUK, Freesurf, propose depuis une semaine des offres ADSL à destination des PME. En fait, le FAI reprend entièrement la gamme de sa maison mère, Claranet.

L’offre ADSL commence ainsi avec des débits crêtes à 768 Kbits/s en voie descendante et 160 Kbits/s en voie montante pour 660 francs par mois. Freesurf propose des offres avec un débit synchrone de 150 Kbits/s à 2 490 francs HT par mois (incluant le modem). La troisième offre propose des débits de 250 Kbits/s à 3 790 francs. Claranet commercialise également une offre comprenant des débits de 640 Kbits/s en phase descendante et 320 Kbits/s en flux montant pour 9 690 francs HT. Pour 1 Mbit/s en voie descendante et 320 Kbits/s en phase montante, il faudra débourser 12 290 francs HT. Au-delà, c’est-à-dire 2 Mbits/s en réception et 320 Kbits/s en émission, l’offre est au prix de 15 690 francs HT. Dans tous les cas s’ajoutent des frais de mise en service de 8 000 francs HT à l’exception de la première offre dont les frais de mise en service sont de 600 francs HT.

Sur chacune de ces offres peuvent se greffer plusieurs options comme la location ou le rachat du routeur, la souscription d’un contrat de garantie de temps d’intervention, ou encore l’offre complète comprenant l’hébergement, la messagerie, etc.

L’offre ADSL de Freesurf s’appuie sur l’ADSL Connect ATM. En fait, Claranet achète de la bande passante à un opérateur, en l’occurrence 9Télécom, pour la mettre à disposition de ses clients. Cambio, qui a annoncé sa venue sur le marché de l’ADSL, propose actuellement la même solution (voir édition du 4 juillet 2001).

ADSL pour les particuliers

Freesurf annonce par ailleurs vouloir proposer une offre ADSL pour particuliers d’ici la rentrée. Selon Freesurf, l’offre sera comparable à celle de Netissimo de France Télécom mais avec des débits crêtes différents. Alors que les opérateurs dénoncent les difficultés à se positionner sur ce marché, Laurent Mick, chargé de partenariats chez Freesurf, se veut confiant et estime que les “les choses [les relations avec France Télécom, Ndlr] vont changer”.

Article modifié le 10 juillet 2001.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur