G Data Antivirus 8.0 optimisée pour le multi-threading

Cloud

Optimisé pour les environnements multi-coeur, la nouvelle version antivirale
de G Data change de moteurs.

Le distributeur GS2I vient d’annoncer la disponibilité, depuis le 1er juillet 2007, de l’antivirus G Data en version entreprise. Celle-ci se distingue notamment de la suite InternetSecurity destinée aux postes individuels (usages grand public) par sa concentration sur les fonctionnalités antivirales (G Data Antivirus Business), antispam MailGateway (G Data Antivirus Enterprise) et, bien sûr, OutbreakShield sa technologie de détection des menaces potientielles non encore répertoriées (présente dans les deux versions de la solution). Surtout, G Data Antivirus se destine à une exploitation sous environnement serveurs Windows 2000 et 2003 (voire même 98). Une version Linux existe également mais pour MailGateway uniquement.

Avec cette nouvelle version, G Data Antivirus passe de la 6.2 à la 8.0. On y retrouve les fonctionnalités de double analyse (double scan) qui caractérisent la solution de l’éditeur allemand G Data Software AG face à la concurrence. Cette double analyse à pour objectif de renforcer le taux de détection des agents malveillant.

Jusqu’à récemment, G Data s’appuyait sur les moteurs antiviraux de Kaspersky et Bit Defender. Avec la version 8.0, ils sont remplacés par les solutions d’Avast et de F-Prot. “En fait, l’application exploite les bases de signatures virales”, précise Philippe Graveaud, expert technique chez GS2I, “mais les moteurs sont créés par G Data.” Quel que soit le choix des éditeurs, “le taux de détection des virus est le même que précédemment mais en plus rapide”, selon le responsable technique en France.

30 % de gains de performances

En effet, la version 8.0 prend désormais en charge le multi-threading propre aux plates-formes multi-coeurs, en plus de la gestion multi-processeurs présente dans les versions antérieures. “C’est difficile de programmer pour le multi-threading”, soutient Philippe Graveaud. Mais le résultat est à la hauteur. G Data Antivirus 8.0 affiche des gains de performances de 20 à 30 % par rapport à la version 6.2. “Cela dépend de la puissance du serveur, son installation, sa mémoire vive…”, modère le porte-parole, mais l’optimisation des performances est indéniable.

Le support des plates-formes multi-coeur est d’autant plus pertinente que “toutes les entreprises exploitent des technologies de moins de 3 ans, donc sont équipées pour le multi-threading”, estime Philippe Graveaud. Mais surtout, “les nouveaux moteurs ont été développés pour répondre à une demande particulière adaptée aux serveurs d’application Citrix et TSE [Terminal Server Edition, le composant de Windows, ndlr]”, avoue le responsable.

Plus commercial que technique, le choix de Avast et F-Prot permet de répondre à une problématique de licences qui n’étaient pas gérées de manière optimale face, notamment aux environnements multi-coeurs. Avec la version 8.0, une licence correspond simplement à une session client (en plus de la licence serveur). “Un serveur et 10 postes clients revient à 11 licences”, illustre Thierry Goigoux, le directeur de GS2I.

Une croissance de 100 %

Les tarifs s’échelonnent naturellement en fonction du volume de licence commandées. G Data Antivirus Business est proposé à 275 euros (hors taxes) les 5 licences (4 postes, 1 serveur) ou 3 325 euros les 100 licences. La version Enterprise (avec l’antispam MailGateway) passe à 410 euros les 5 licences et 4 335 euros les 100.

G Data est distribué par 380 revendeurs partenaires de GS2I qui veut dynamiser la commercialisation de la solution. “Nous avons lancé une cam pagne par e-mail auprès de 2000 revendeurs”, commente Thierry Goigoux qui rappelle que, contrairement à ses concurrents, “nous n’imposons pas de minimum de commande [aux revendeurs], les licences sont délivrables en ligne immédiatement et nous assurons un niveau de certification des revendeurs à travers des formations gratuites”. Et une journée événementielle sera organisée en direction des revendeurs en octobre prochain à la tour Eiffel.

Il faut dire que l’objectif des ventes est ambitieux. “Avec la version 8.0, nous visons une croissance en volume de licences de 100 %”, avance Thierry Goigoux qui, pour des raisons stratégiques, se gardera de dévoiler le nombre de ventes effectives. Un objectif ambitieux mais réaliste face au bon accueil et l’appréciation globale du produit. “Le taux de renouvellement est plus que satisfaisant puisque nous n’avons perdu aucun client sur les versions serveurs.” Présent depuis octobre 2005 sur le marché français (après une tentative malheureuse en 1999), G Data se situe “très en haut du marché “, selon le directeur de GS2I.

(Article corrigé le 6 juillet 2007.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur