G4 : Apple s’excuse et honore les commandes

Cloud

Pour mettre fin à la colère de ses clients, Apple s’est engagé aux Etats-Unis à livrer fidèlement les configurations de Power Mac G4 commandées avant le 13 septembre. Ce pas en arrière, qui consacre l’une des plus belles gaffes de la firme à la pomme, ne concernera toutefois pas les modèles équipés du processeur G4 à 500 MHz.

Le patron d’Apple Steve Jobs vient enfin de clarifier la politique de livraison des Power Mac G4 du constructeur, pour dissiper les incertitudes et surtout la colère de ses clients. Rappelons-le, la firme à la pomme annonçait à partir du 13 octobre que toute personne ayant commandé un Power Mac G4 recevrait bien sa commande… mais avec un processeur cadencé à 50 MHz de moins pour le même prix (voir édition du 14 octobre 1999). Cette décision, qui mettait notamment en cause les retards de livraison des processeurs fournis par Motorola, a provoqué un tollé général et d’envergure internationale puisqu’il apparaissait qu’aucune compensation ne serait proposée. La confusion est montée d’un cran le lendemain lorsqu’aux Etats-Unis, des clients ayant passé commande sur l’AppleStore ont appris par e-mail qu’ils recevraient comme prévu un ordinateur conforme à leur commande ! Avec deux poids, deux mesures, il n’en fallait guère plus pour fâcher la plupart des clients, qui ne disposaient d’aucune information officielle.

La nouvelle est toutefois désormais affichée sur le site américain de la firme de Cupertino : toutes les commandes passées avant le 13 octobre sur l’AppleStore ou chez un revendeur seront honorées au prix indiqué à l’époque. Avec toutefois un bémol pour la version haut de gamme, puisque “les personnes qui ont commandé un G4 500 MHz, qui a été retardé jusqu’à l’année prochaine, recevront un modèle 450 MHz à son prix d’origine”. Autrement dit, les acheteurs se verront rembourser la différence si le paiement a déjà été effectué.

Pour mieux rattraper son erreur, Apple présente en outre ses excuses. “Nous souhaitons satisfaire nos clients, et nous nous sommes clairement pris les pieds dans le tapis dans le cas présent. Nous nous excusons auprès de nos clients pour les avoir mis en colère et les avoir déçus durant la semaine dernière”, déclare Steve Jobs. Et de continuer : “Notre action aujourd’hui doit permettre si tout va bien de remettre les choses en ordre. Comme dit le vieux proverbe en affaires : les bonnes compagnies font des erreurs. Les meilleurs les réparent”. Apple France devrait commenter dès demain cette décision, et confirmer s’il suivra ou non la décision de Steve Jobs.

Pour en savoir plus : http://www.apple.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur