Gartner minimise le rôle de Linux sur les PC de bureau

Cloud

Selon le cabinet d’étude Gartner, le système d’exploitation Open source a peu de chances de s’imposer un jour sur les ordinateurs de bureau.

Bien que Linux soit présent sur un nombre de plus en plus important d’ordinateurs de bureau, il est très improbable qu’il devienne un acteur majeur du monde des PC selon le Gartner Group, qui relativise l’importance des contrats récemment remportés par le système libre. Le cabinet d’études affirme que, même si Linux devrait être installé sur 5 % des ordinateurs dans le monde en 2004, cela ne signifie pas qu’il sera effectivement utilisé.

Gartner a ainsi estimé que seulement 2 % des ordinateurs livrés en 2004 fonctionneront avec le système libre, un chiffre qui ne devrait s’élever qu’à 3,5 % en 2008 malgré une croissance prévue de 7,5 % du nombre de PC livrés avec Linux.

Ce rapport controversé, qui devrait être rendu public dans quelques semaines, va certainement alimenter la polémique opposant les partisans de Windows à ceux de Linux. Gartner estime que la croissance du système libre sera favorisée par le cycle de remplacement des machines, lequel devrait générer 220 millions de ventes de PC en 2004 et 2005. “Le cycle de remplacement sera significatif pour les distributeurs de Linux, mais nous ne pensons pas que le système dépassera les 5 % de part de marché”, a déclaré Brian Gammage, vice-président chargé des études du Gartner

Une demande croissante

Pourtant, pour le constructeur britannique Compusys, la présence de Linux sur les ordinateurs de bureau est de plus en plus demandée. “Nous observons une augmentation massive des demandes de Linux sur les ordinateurs de bureau de la part de nos clients de tous les secteurs, universités ou entreprises”, précise Terry Fisher, responsable du développement de la branche HPC (calculs de haute performance) de Compusys. “Ce n’est pas une question d’argent. Les entreprises investissent dans Linux pour ses qualités propres, et non pas du fait d’une réticence à payer les licences de Microsoft. Certains clients achètent des ordinateurs avec Linux et Windows préinstallés, tandis que d’autres souhaitent juste disposer du système libre. Dans les douze prochains mois, les ordinateurs de bureau basés sur Linux constitueront plus de 10 % de nos ventes.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur