Générations Android : KitKat s’éveille dans l’ombre de Jelly Bean

CloudMobilitéOS mobiles

La dernière édition du baromètre mensuel que Google destine aux développeurs reflète la montée en puissance d’Android ‘Jelly Bean’ (versions 4.1, 4.2 et 4.3), qui peuple désormais trois fois plus de terminaux que son prédécesseur ‘Ice Cream Sandwich’ (4.0).

Dressée à partir d’une analyse des connexions au Play Store entre le 26 novembre et le 2 décembre, la dernière édition du baromètre mensuel que Google destine aux développeurs illustre la transition qui s’opère – et s’accélère – vers les dernières versions d’Android (‘Jelly Bean’ 4.1, 4.2 et 4.3).

Avec à son actif 37,4% des terminaux en circulation (+0,1 point en un mois), ‘Jelly Bean’ 4.1 se stabilise, ouvrant la voie aux moutures ultérieures, essentiellement grâce au déploiement de mises à jour.

Android 4.2 est ainsi annoncé à 12,9% de pénétration (+0,4 point).

Son successeur (4.3), entré pour la première fois dans le classement au mois de septembre, double presque ses parts de marché : +1,9 points, à 4,2%.

Dynamique inverse pour ‘Ice Cream Sandwich’ 4.0, dont le repli régulier se confirme : 18,6% du marché, contre 19,8% en novembre, 20,6% en octobre, 21,7% en septembre, 22,5% début août… et 23,3% début juillet.

En toile de fond, ‘Gingerbread’ (2.3) voit son édifice se déliter : encore recensé sur 24,1% des appareils passés au radar du Play Store, il perd tout de même 2,2 points en un mois – et près de 25 points en un an.

Les miettes sont à mettre à l’actif de ‘Honeycomb’ (3.x), réduit depuis plusieurs mois à une proportion anecdotique : 0,1% du marché.

Quant au vieillissant ‘FroYo’ (2.2), il ne peuple plus que 1,6% des terminaux en circulation.

Rappelons que les versions ‘Donut’ (1.6) et ‘Eclair’ (2.1) ont été évincées du palmarès en septembre, faute d’une compatibilité avec la dernière version du Play Store, à partir de laquelle sont réalisées les mesures.

Prochain objectif pour Google : confirmer la percée précoce d’Android 4.4 ‘KitKat’, présent, un mois après son lancement, sur 1,1% des terminaux, essentiellement des smartphones et tablettes Nexus.

Le groupe Internet entretient surtout un objectif d’harmonisation de son écosystème, afin que les développeurs puissent réorienter leur réflexion sur une autre fragmentation : celle des tailles et des résolutions d’écran, à mesure que les constructeurs déclinent leur offre.

generations-android-decembre-2013

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur Android ?

Crédit illustration : Google


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur