Générations Android : sous le soleil de KitKat

CloudMobilitéOS mobiles
android-soleil-jelly-bean

Au dernier pointage de Google, près de 20% des terminaux Android exploitent la dernière version du système d’exploitation (4.4 “KitKat”).

Les diverses mesures mises en place par Google pour limiter la fragmentation de l’univers Android commencent à porter leurs fruits. C’est tout du moins ce que suggère la dernière réactualisation du baromètre mensuel que le groupe Internet destine à la communauté des développeurs.

Établies à partir d’une analyse des connexions au Play Store entre le 1er et le 7 juillet, ces estimations restent approximatives. Elles suffisent toutefois à refléter la montée en puissance du dernier-né “KitKat” (4.4), qui, après environ 7 mois sur le marché, peuple 17,9% des appareils des appareils passés au radar. Un sursaut en regard des 13,6% dont il était crédité le mois dernier – et plus encore de ses 8,5% en mai, contre 5,3% en avril, 2,5% en mars, 1,8% en février et 1,4% en janvier.

Cette dynamique contraste avec la perte d’influence de toutes les autres versions, à l’exception de la 4.2 “Jelly Bean”, annoncée à 19,7% de pénétration (+ 0,6 point) alors que son successeur “Jelly Bean” 4.3 repasse en dessous de la barrière des 10% (- 1,3 point). Quant au vieillissant “Ice Cream Sandwich” 4.0, il poursuit son déclin sur un rythme régulier : – 0,9 point entre juin et juillet. La chute est plus marquée pour le premier des “Jelly Bean” (4.1, qui perd 1,2 point en un mois), mais aussi pour le vieillissant “Gingerbread” 2.3, néanmoins encore embarqué dans 13,5% des terminaux Android trois ans et demi après sa sortie.

Portée par le succès des terminaux d’entrée de gamme de nouvelle génération et par l’initiative de constructeurs qui commencent à faire migrer leur parc de smartphones, cette modernisation du parc Android se traduit également par la disparition officielle de “Honeycomb” 3.x. Cette version réservée aux tablettes numériques n’apparaît pas au classement pour le deuxième mois consécutif, faute d’une part de marché égale à au moins 0,1%. Le même sort avait été réservé en septembre 2013 à “Donut” 1.6 et “Eclair” 2.1, pour une toute autre raison : leur incompatibilité avec la dernière version du Play Store. De l’ancienne génération, seul “Froyo” 2.2 subsiste, avec un maigre 0,7% ( – 0,1 point).

Les regards se portent désormais vers Android L, dévoilé de long en large lors de la dernière conférence développeurs Google I/O. Mais au-delà des versions de l’OS, la fragmentation concerne aussi les résolutions et les tailles d’écran. La part des affichages haute définition augmente régulièrement au sein du parc Android : 20,4% pour le xhdpi et 15,3% pour le xxhdpi (voir le schéma ci-dessous pour les correspondances).

android-tailles-resolutions

generations-android-juillet-2014

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : savez-vous comment l’on nomme les différentes versions des systèmes d’exploitation ?

Crédit illustration : Ociacia – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur