Gestion de portefeuilles de projets : Compuware sort du lot

Cloud

L’institut d’études Yphise distingue la solution Changepoint de l’éditeur de logiciels dédiés à la performance des systèmes d’information.

Certifié ISO 9001 en évaluation de progiciels, le cabinet d’études Yphise a comparé plusieurs applications de type Project Portfolio Management (PPM) : Changepoint de Compuware, Clarity de Computer Associates, Planview Portfolio Management de Planview et Rational Portfolio Manager d’IBM.

Retenues par le cabinet au terme d’une analyse de l’ensemble du marché de la gestion de portefeuilles de projets informatiques, ces quatre solutions ont été évaluées sur la base d’environ 200 critères techniques et fonctionnels et en fonction de quatre principaux axes d’analyse : “piloter les demandes de projets selon les objectifs stratégiques”, “optimiser le choix des projets en tenant compte des capacités”, “optimiser l’utilisation des ressources par les projets en cours” et “contrôler l’avancement du portefeuille projets”. A la différence des logiciels de gestion de projets qui permettent de gérer un projet unique – ces solutions PPM permettent aux sociétés de gérer plusieurs projets de manière transversale.

L’étude d’Yphise fait ressortir trois tendances lourdes sur le marché du PPM. Il s’agit, tout d’abord, du renforcement des fonctionnalités de gestion financière qui permettent de mesurer le coût des projets. Viennent ensuite les fonctionnalités qui permettent de gérer le périmètre d’un projet et d’en évaluer l’apport pour l’entreprise au regard des investissements IT requis.

La force de Compuware : simplicité et personnalisation

La solution Changepoint de Compuware se détache comme celle qui répond “le mieux aux bénéfices attendus par les grandes entreprises”. Issue du rachat de l’éditeur canadien Changepoint en avril 2004, elle est intégrée au portefeuille “IT Governance Solution” du groupe. Sa force réside, notamment, dans sa simplicité d’utilisation et de personnalisation. Elle tient également à la possibilité offerte de “contrôler l’avancement du portefeuille projets” et “d’optimiser le choix des projets en tenant compte des capacités”.

Associée au portefeuille BPO de Computer Associates depuis le rachat de Niku par ce dernier en août 2005, l’offre PPM Clarity arrive en deuxième position dans ce classement. Ses avantages ont trait à l’optimisation du choix dun projet et à la définition du coût et de l’utilisation des ressources par chaque initiative.

Entièrement spécialisé sur ce secteur, l’éditeur américain Planview est lui troisième dans la liste dYphise. Il édite la suite Planview Portfolio Management. Elle comprend trois modules pour la définition de portefeuille de projets (EPM ou Enterprise Portfolio Management), leur gestion (PPM ou Project Portfolio Management) et la gestion des contrats (SPM ou Services Portfolio Management). Outre sa simplicité de paramétrage, son progiciel est apprécié pour ses fonctionnalités permettant de “piloter les demandes de projets selon les objectifs stratégiques”.

En dernière position, la suite Rational Portfolio Manager d’IBM intégrée à sa gamme de gouvernance IT depuis le rachat du canadien Systemcorp en octobre 2004 – jouit d’un bon potentiel mais pourrait encore être enrichie, selon le cabinet. Ses atouts ont trait aux options qui permettent d’identifier les “capacités internes et externes”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur