Gestion des infrastructures : Staff&Line garde l’ANPE sous le coude

Cloud

En 2006, l’éditeur français de progiciels autour de l’IT management a
remporté six appels d’offre publics.

Staff&Line vient de remporter à nouveau l’appel d’offre public de l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE) pour la gestion des infrastructures informatiques (“IT management”). Le montant de ce contrat n’a pas été communiqué.

IBM Global Technology Service a été sélectionné par le service public de référence pour l’emploi pour intégrer EasyVista. La solution troisième génération de l’éditeur français de progiciels sera utilisée par environ 150 personnes. Elle devrait permettre aux décideurs, directeurs d’agence et directeurs régionaux, d’obtenir un meilleur niveau d’information sur la gestion de leur parc informatique par l’intermédiaire d’un client léger : EasyVista Self Service.

L’objectif est de rationaliser la gestion de 102 000 matériels répartis sur plus d’un millier de sites physiques. Le terrain n’était pas totalement inconnu : depuis 1998, le service public de référence pour l’emploi avec sa solution Actima de Staff&Line, tout comme l’ancienne version d’EasyVista.

Le secteur public, marché stratégique

Ghyslaine Ferré Morel, la responsable du secteur public chez Staff&Line insiste sur le fait qu’un client léger, c’est-à-dire sans applet Java ni activeX, “est nécessaire pour faire face à une organisation très répartie sur le sol français, comme on en retrouve dans le secteur public. “

Pour Staff&Line, le secteur public est un marché stratégique puisqu’il regroupe les plus grands parcs informatiques français. Outre l’ANPE, l’éditeur de progiciels a remporté plus ou moins directement d’autres appels d’offres comme l’Unedic, la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV), la Caisse Nationale d’Allocations Familiales (CNAF), la Ville de Marseille et une entité du ministère de la Défense.

“Nous sommes un des seul acteur français à s’occuper d’un tel périmètre au niveau national”, commente Ghyslaine Ferré Morel. “Dans le secteur public, cela a son importance.” Ce qui n’empêche pas l’éditeur de regarder du côté de l’Europe pour étendre ses activités.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur