Gestion d’identité : Oracle dévoile un nouvel ensemble de bibliothèques d’applications

Cloud

Son programme Identity Governance Framework servira de cadre pour normaliser
les applications d’échange de données personnelles.

Quatre nouveaux composants viennent constituer la nouvelle plate-forme. Les langages CARML (Client Attribute Requirement Markup Language) et AAPML (Attribute Authority Policy Markup Language) forment un ensemble de protocoles favorisant le stockage et l’accès aux informations d’identité.

Oracle a par ailleurs annoncé une nouvelle interface de programmation (API) qui permettra aux développeurs d’écrire des applications utilisant les langages CARML et AAPML avec le système Identity Service, qui permet aux applications d’extraire des informations d’identité à partir de différentes sources.

Des entreprises comme Sun Microsystems, Novell et CA contribueront notamment au projet d’Oracle.

Un porte-parole d’Oracle a confié à Vnunet.com que l’IGF n’avait pas vocation à remplacer les autres projets de gestion d’identité, tels que les projets Liberty Alliance ou OASIS qui visaient à standardiser les processus de stockage et de partage des données personnelles, mais qu’il les utilisera au contraire pour concrétiser ses objectifs.

“L’objectif de l’IGF est d’aller plus loin en offrant un cadre de gestion pour l’utilisation, le stockage et l’échange des données d’identité suivant une approche ‘de services orientés vers l’identité’ [services-oriented-identity dans le texte initial, ndlr]”, explique le porte-parole.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 30 novembre 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur